NICE - LENS : 0-0
Boukari et Bagayoko allumaient les premières mèches, mais dès l'entame, le rythme n'était pas très élevé. Pour son premier match en Ligue 1, Kasraoui s'illustrait une première fois sur une belle frappe de Sablé (33e). Dans la foulée, son homologue niçois, Ospina, sortait aux devants de Monnet-Paquet avec promptitude (34e). Le reste du temps, la rencontre se résumait à un combat âpre au milieu de terrain. Les Lensois étaient bien en place et ne permettaient pas aux locaux de développer du jeu, profitant des espaces en contres.
Dans le second acte, la tendance ne changeait pas mais l'OGC Nice se procurait les meilleures occasions. Bagayoko se démenait sur le front de l'attaque, mais son garde du corps, Yahia, veillait au grain (54e). Il parvenait tout de même à servir dans de bonnes conditions Ben Saada à la 63e minute. La reprise du Tunisien passait de peu au dessus du but de Kasraoui.
Ligue 1
"Lens ressemble au PSG"
12/11/2022 À 21:07
Rémy et Monnet-Paquet manquent le coche
Les deux équipes se dirigeaient vers un résultat nul logique avant que la fin de rencontre ne s'anime. Le but inscrit par Maoulida était logiquement refusé pour une position de hors-jeu évidente (82e). La dernière opportunité niçoise était pour Rémy, entré en jeu à vingt minutes de la fin. De retour de blessure, l'international français était idéalement servi au deuxième poteau par Coulibaly mais décroisait trop sa reprise (84e). Pourtant seul face au but, il pouvait s'en vouloir. Le RC Lens aurait également pu l'emporter dans les dernières minutes, sur un coup franc de Roudet. Mais, démarqué au point de penalty, Monnet-Paquet manquait sa tête et voyait le ballon passer juste à côté (87e).
Le public azuréen voyait donc le deuxième 0-0 de suite de son équipe à domicile. Avec la victoire du Mans à Valenciennes dans le même temps, les deux équipes ne sont pas encore sauvées. Nice (16e) compte désormais neuf points d'avance sur le premier relégable, alors qu'il manque encore cinq points à Lens (14e) pour se maintenir officiellement.
LA DECLA : Jean-Guy Wallemme (entraîneur de Lens)
"Sur l'état d'esprit, je n'ai rien à reprocher à mes joueurs. Je leur avais dit que je regarderai l'attitude des uns et des autres sur ce match à Nice. Et qu'il ne serait pas question de sortir la boîte à excuses. Même si celle-ci est pleine. L'élimination après les prolongations à Monaco en Coupe de France, le voyage compliqué pour redescendre sur la Côte d'Azur. Mes joueurs ont vécu ce que vivent les supporters tous les quinze jours. Dans ce déplacement par bus puis avion à hélice, on a bouffé du jus, c'est évident. Les Lensois ont malgré tout montré un visage ambitieux. Sur quelques occasions, on aurait pu ouvrir la marque. La fatigue a peut-être entamé notre lucidité. Mais nous avons aussi été sur le fil du rasoir sur les coups de pied arrêté niçois".
Ligue 1
Renversant, Lens met la pression sur Paris
12/11/2022 À 17:50
Ligue 1
Favre sous tension à Nice : "Il y a des tas de choses dont je ne veux pas parler"
12/11/2022 À 11:38