Le Paris Saint-Germain n'avait pas besoin de ça. Pas maintenant. Dans une configuration sportive délicate puisque privé de victoire depuis la 4e journée de Ligue 1 (3-0 face à Lille), le club de la capitale se retrouve désormais dans une situation difficile médicalement parlant. Après Monaco, touché l'été dernier, Montpellier, via Emir Spahic, c'est aujourd'hui, le PSG et quelques-uns de ses joueurs, trois officiellement, qui ont contracté la grippe A. Privés de choc face à Marseille, les Parisiens sont désormais obligés d'observer une période de quarantaine qui se terminera mercredi matin, soit quatre jours avant un déplacement à Sochaux, comptant pour la 12e journée de Ligue 1.
Ce match dans le Doubs semble encore bien loin des préoccupations parisiennes. En effet, d'ici la visite du Stade Bonal, les Parisiens sauront si l'épidémie ne s'est pas allégrement propagée leurs rangs. Le risque est bien réel puisque si Mamadou Sakho, Ludovic Giuly et Jérémy Clément ont contracté le virus H1N1, Loris Arnaud et le préparateur physique du club, Raphael Fèvre, seraient également touchés. Si Paris a pris ses précautions depuis la "montée de fièvre" qui a accompagné l'arrivée de la grippe A dans les rangs du club, il n'est pas certain que d'autres membres de l'équipe première n'aient pas contracté la maladie. "J'attends de voir dans les jours qui vont venir si certains vont se sentir mal", prévenait Robin Leproux, dimanche en conférence de presse. Si tel était le cas, il semblerait difficile au PSG d'affronter le FC Sochaux, dimanche soir.

FOOTBALL - 2009/2010 - PSG - Leproux (AFP)

Crédit: AFP

Ligue 1
OM-PSG en février ?
26/10/2009 À 14:10
Une préparation tronquée
Dès dimanche, Antoine Kombouaré s'est montré pessimiste et surtout concerné par la semaine à venir : "Ce qui me gêne le plus, c'est la préparation de cette rencontre." Elle sera forcément tronquée. Et Paris n'a pas besoin de ça. Un nouveau report serait préjudiciable à plusieurs niveaux. En effet, même si le club de la capitale n'est pas engagé sur le front européen cette saison, il n'y a pas cinquante dates de disponibles dans les semaines à venir. De surcroit, jouer un championnat avec deux rencontres de débours sur les autres concurrents n'a rien d'une sinécure. Actuellement 13e de Ligue 1, le Paris Saint-Germain, privé de matches, pourrait virtuellement dégringoler dans la hiérarchie. Et aller à Marseille à quelques encablures de la zone rouge, ce n'est pas la même chose que d'y aller dans le ventre mou du classement.
Ligue 1
Un report en questions
26/10/2009 À 10:31
Transferts
Les 16 infos mercato qui vous ont échappé jeudi
HIER À 17:44