St Etienne, priez pour eux

Saint Etienne, priez pour eux
Par Eurosport

Le 09/12/2009 à 14:26Mis à jour

C'est dans la peau fragile du premier non-relégable que Saint-Etienne se rend à Lille, en match décalé de la 11e journée ce soir. Des Verts sans consistance qui glissent lentement vers la zone de relégation. Et manque de chance pour eux, les Lillois pètent le feu en ce moment...

C'est une sorte de rituel dans le Forez. Chaque année, une ancienne gloire des Verts sort de sa retraite pour balancer quelques piques envers l'ASSE. Cette semaine, c'est Robert Herbin qui s'est épanché dans les colonnes du Progrès. Son grief? L'absence flagrante d'envie chez les joueurs. "Ce n’est vraiment pas convaincant, on se contente de peu [...] Pour le public, ce comportement doit être décourageant et soporifique [...] Il n’y a pas d’esprit collectif, cette solidarité que l’on doit ajouter à la volonté si on veut s’imposer. Cette équipe n’est pas ambitieuse, cela fait quelque temps que c’est le cas".

Celui que l'on surnommait le Sphinx n'a pas complètement tort. Depuis la 5e place décrochée il y a deux ans, les Verts se traînent. Sauvés in-extremis la saison dernière, ils ont pris le même chemin cette année. Quatre victoires, 15 points en 15 matchs, c'est peu. Et si le trio des relégables (Le Mans, Grenoble et Boulogne-sur-Mer) n'étaient pas l'un des plus faibles de ces dernières années (27 points à eux trois !), Saint-Etienne serait aujourd'hui sous la ligne de flottaison. Un seul succès sur les sept derniers matchs et pas un but inscrit à Geoffroy-Guichard depuis deux mois, c'est bien le rythme d'un relégable.

Perrin: "20-22 points à la trêve"

Pourtant, on est loin de la panique générale chez les Stéphanois. "Il ne faut pas douter, explique Kevin Mirallas. Même si tout n’est pas rose, il y a du positif dans nos prestations. Il faut se donner à fond et mouiller le maillot. Les résultats ne sont pas encore là mais j’espère que ça va tourner en noter faveur dès le match à Lille". Faire front, le temps que la tempête passe et que les blessés reviennent, c'est aussi la vision d'Alain Perrin. "Il faut que les joueurs montrent l'état d'esprit qu'ils avaient au Mans. Rester sur la même dynamique, continuer à montrer que c'est un groupe très solidaire malgré les circonstances du moment."

A la vue du calendrier, difficile de croire pourtant que la situation s'améliore dans un futur proche. Après le déplacement à Lille, il faudra aller à Paris, accueillir Marseille puis se rendre à Lens. Pas évident, même si les Verts semblent plus à l'aise à l'extérieur. "On veut se bagarrer pour prendre des points, peu importe l’endroit, confirme Perrin. On connaît les temps de passage. Il s'agit d'arriver à la trêve avec 20 points, voire 22. Il ne faut pas traîner. La première étape, c'est de se maintenir. Mais on ne regarde pas derrière nous", conclut le coach. Il faudrait, pourtant, car il n'y a plus grand monde...

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0