Les trophées UNFP ont donné lieu à une passation de pouvoir. Mamadou Sakho a reçu sa récompense du meilleur espoir des mains de Claude Makelele, son coéquipier et capitaine au Paris Saint-Germain. Le brassard du club de la capitale l'attend pour la saison prochaine, même s'il est toujours délicat de parler du futur club d'un joueur avant le marché des transferts. Pour l'instant, Sakho savoure une reconnaissance individuelle. "C'est une très grosse fierté, c'est une récompense pour toute la saison et tout ce que j'ai fourni depuis mes débuts", estime le défenseur parisien.
Pour Sakho, ce trophée a d'autant plus de valeur que la concurrence était relevée. Traditionnellement, les récompenses individuelles vont plus facilement vers des joueurs à vocation offensive. Il y en avait parmi les nommés, notamment le Sochalien Marvin Martin, meilleur passeur de Ligue 1, où le Marseillais André Ayew, révélation de l'OM cette saison. "C'est assez rare de voir un défenseur récompensé. Je les représentais", soulignait le jeune international, âgé de 21 ans après avoir reçu un trophée également convoité par son coéquipier chez les Bleus, le Rennais Yann M'Vila.
"J'ai appris à être plus concentré et plus régulier"
Ligue 1
Hazard : "La cerise sur le gâteau"
22/05/2011 À 21:32
Sa consécration n'est pas illogique, tant Sakho a pris une autre dimension avec le club de la capitale cette saison. Très fort en un contre un et dans le domaine aérien, irréprochable dans l'état d'esprit, influent sur le groupe, le défenseur parisien commettait des erreurs qui ternissaient ses prestations. C'est dans ce domaine qu'il a le plus largement progressé. "C'est dans l'exigence, reconnait-il. J'ai beaucoup appris de ce côté là avec Greg Coupet et Claude Makelele. Ils ont cette habitude et ils le retransmettent au groupe tout au long de la saison. On a été plus costauds, plus réguliers même s'il y a eu des moments difficiles. J'ai appris à être plus concentré et plus régulier."

FOOTBALL - 2010/2011 - Trophees UNFP - Makelele - Sakho

Crédit: AFP

Au PSG, Sakho est déjà indispensable. Lié au club de la capitale jusqu'en juin 2015, il suscite déjà les convoitises des plus grands clubs. Et son avenir à court terme pourrait le rendre encore plus attractif. Avec la blessure de Philippe Mexès, il a de grandes chances d'obtenir sa première titularisation en sélection au mois de juin, quand la France affrontera successivement la Biélorussie, l'Ukraine et la Pologne. Avant cela, il tentera d'atteindre un objectif qui lui tient à coeur, une qualification pour la Ligue des Champions avec son club, à la lutte avec Lyon pour le précieux sésame. Une échéance capitale pour Paris, qui aura moins de mal à conserver son joyau s'il dispute la plus prestigieuse des compétitions de club l'an prochain.
Ligue 1
Encore un doublé pour Lille !
21/05/2011 À 14:44
Coupe du monde
Des centaines de supporters du Maroc sur les Champs-Elysées à Paris
HIER À 20:10