"Ça me fait stresser"

Nicollin : "Si on était 7e, je dormirais mieux"
Par Eurosport

Le 17/11/2011 à 23:09Mis à jour Le 18/11/2011 à 11:58

Montpellier accueille Marseille samedi, l'occasion pour Louis Nicollin d'évoquer le début de saison de son club mais aussi celui de l'OM. S'il est charmé par sa jeune garde, le président du MHSC garde les pieds sur terre. Et l'excellent départ des Héraultais a surtout tendance à le stresser.

LOUIS NICOLLIN, Montpellier affronte Marseille samedi. Quel regard portez-vous sur le début de saison délicat de l'OM ?

L.N. : Marseille va bien. Il faut arrêter tout ce pataquès pour rien. Je ne me fais pas de soucis pour eux. La barre est largement redressée. Anigo-Deschamps, c'était de la rigolade. C'est Marseille, voilà pourquoi ça fait du bruit. Si ça s'était passé à Lorient... Marseille, c'est un club spécial. Si  je préfère Lyon, j'aime bien l'OM. C'est une ville de foot. Après on parle d'engouement populaire mais ce n'est pas les Verts des années 1970. Il ne faut pas pousser mémé dans les orties.

Mais Marseille reste convalescent avec quelques joueurs loin d'être au top de leur forme.

L.N. : Si Gignac veut venir à Montpellier, je le prends demain matin. Sa crise de confiance me fait doucement rigoler. S'il vient demain à Montpellier, il est de nouveau international, il flambe et il voudra de nouveau plein de sous.

L'OM reste-t-il un candidat au titre selon vous ?

L.N. : Tout dépend de ce que les journalistes vont écrire sur le PSG. Crise, pas crise ? Vous aimez mettre le boxon. On commence à parler du départ de Kombouaré, c'est le bazar complet, le cinéma permanent. On parle d'Ancelotti, de la méforme de Pastore... Mais, bon, ça fait vendre. Si ça continue comme cela, ils vont finir par craquer. Après, si Paris s'évite une crise, ce n'est pas l'autoroute jusqu'au titre mais une grosse nationale.

La rencontre face à l'OM est-il le match le plus important de ce début de saison pour vous ?

L.N. : Si on perd, on reste deuxième donc on n'a pas trop de souci à se faire. En revanche si on gagne, Marseille sera à 12 points. L'an dernier à la même époque, on était quatrième et on a failli descendre. Alors, calmons-nous.

Alors qu'un tiers des matches ont été joué, Montpellier est un solide dauphin du PSG. Est-ce que votre équipe vous étonne ?

L.N. : Déjà l'an dernier, on jouait pas trop mal. On est deuxième, c'est un peu inespéré. Ce sont surtout les jeunes qui ont énormément progressé. Saihi éclate, Belhanda a deux Nasri et trois Ben Arfa dans chaque jambe, Yanga Mbiwa flambe aussi. Ils ont gagné la Gambardella et arrivent cette saison à maturité.

Certains de vos joueurs pensent pouvoir jouer le podium. Est-ce que vos ambitions ont évolué ?

L.N. : Moi, je reste les pieds sur terre. C'est mon rôle. Si on finit dans les dix premiers, je serais un président heureux. On peut très vite se casser la figure. On ne vise pas de Coupe d'Europe, surtout si c'est pour jouer la Ligue Europa. Celle-ci, je la laisse volontiers aux autres. La Ligue des Champions, c'est autre chose. Auxerre l'a jouée, pourquoi pas nous.

Montpellier réalise son meilleur début de championnat. Est-ce l'équipe la plus talentueuse que vous ayez présidée ?

L.N. : Non, j'en ai eu des bonnes en 1986-87 notamment lorsqu'on termine troisième de Division 1. Cette équipe me fait plaisir mais elle me met beaucoup plus la pression. Le rôle de dauphin me fait stresser, si on était septième, je dormirais mieux. On a un très bon attaquant, ça aide.  Giroud, c'est une bonne pèche. J'en suis très heureux d'autant qu'il a un bon esprit. En plus, il a la cote en équipe de France. J'ai vu le Stade de France se lever lors de ses entrées en jeu.

Justement, voire un Montpelliérain porter le maillot de l'équipe de France, ça ne vous était plus arrivé depuis Bruno Martini en 1996...

C'est logique. Ça m'a fait plaisir, c'est certain même si j'aime beaucoup moins l'équipe de France désormais. Honnêtement, je ne la regarderais plus, je préférais regarder des bons westerns sur d'autres chaînes parce qu'honnêtement, ce n'est pas une bonne équipe. Qui b.... aujourd'hui devant les Bleus ? Les joueurs ne me font pas rêver. Bon, avec Giroud, j'ai de nouveau regardé même si c'était pas terrible.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0