Mongongu répond à Belhanda

"Belhanda aurait dû être plus intelligent"
Par Eurosport

Le 04/05/2012 à 07:34Mis à jour Le 04/05/2012 à 09:37

Cédric Mongongu dément formellement avoir prémédité l'expulsion de Younes Belhanda mardi, lors de Montpellier - Evian-TG (2-2). Le défenseur haut-savoyard livre sa version des faits dans L'Equipe et renvoie le milieu de terrain héraultais à sa responsabilité.

"Ce n’était pas prémédité, assure Mongongu. Mon intérêt c’est quoi ? A ce moment-là, le match est fini, je m’en fous qu’il prenne un rouge. Nous, on n’a presque plus rien à jouer, lui joue le titre. C’est une erreur de sa part, il aurait dû être plus intelligent." Le joueur de l'ETG raconte : "J’étais en train d’enlever mon strap à la main et je l’ai balancé par terre devant l’arbitre. A ce moment-là, Belhanda passe devant l’arbitre et lui dit : 'Et ça, ça ne mérite pas un rouge ?' Je lui demande : 'Pourquoi tu dis ça ? Il vous siffle un penalty et tu veux aussi mon expulsion ?' C’est parti de là. Je lui ai touché l’épaule, on a commencé à s’insulter, à se pousser."

"Enervé", Mongongu a ensuite giflé Belhanda, parce qu'on "vient de se prendre un but hors jeu, de se voir annuler un but valable". S'il "regrette l’image qu’on a donnée", l'international congolais "répète" que le Montpelliérain a une grande part de responsabilités dans cet accrochage. "C’est lui qui passe devant moi. S’il n’avait pas demandé le rouge à l’arbitre, je ne l’aurais même pas 'calculé'. Il ne m’a rien fait, on n’avait eu aucune embrouille avant." Résultats : le MHSC a perdu deux points précieux dans la course au titre, et n'en compte plus que trois d'avance sur le PSG à trois journées de la fin. Mongongu "espère pour eux qu’ils (les Montpelliérains) ne vont pas le payer cher à la fin". Pour peu qu'ils maîtrisent leurs nerfs...

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313