Paris dans la douleur

Le PSG et l'OM s'arrachent
Par Eurosport

Le 29/10/2011 à 08:57Mis à jour Le 30/10/2011 à 08:33

Le PSG a conservé son fauteuil de leader en signant sa 6e victoire d'affilée face à Caen (4-2). Mais les Parisiens ont souffert. Marseille s'est également imposé dans la douleur à Dijon (2-3). Montpellier est deuxième. Bordeaux s'est relancé à Ajaccio (0-2). Première victoire de Brest.

Humilié par Dijon, le PSG a digéré son élimination en Coupe de la Ligue. En signant sa 6e victoire d'affilée face à Caen (4-2), la 600e en championnat, Paris a maintenu sa domination en tête de la Ligue 1. Mais il n'a pas vraiment rassuré après plusieurs prestations mitigées. Face à des Caennais réduits à dix au bout de 20 minutes suite à l'expulsion de Nivet, les hommes de Kombouaré ont souffert.

Une expulsion sévère, assortie d'un penalty transformé par Nene, qui marquait d'ailleurs le tournant du match alors que les Caennais avaient pris par le bon bout en ouvrant le score de Heurtaux (12e). Derrière, Ménez doublait la mise sur un service de Gameiro alors que le ballon semblait sorti (56e). Le PSG a ensuite pris le large après le 2e penalty du Brésilien, consécutif à une faute dans la surface sur un Gameiro (76e). Pastore, encore très discret, a néanmoins clôt le score (89e). Pas de quoi pavoiser. D'autant que les Parisiens frôlaient la catastrophe sur deux tentatives de Frau, repoussées par Sirigu puis la barre transversale (45e). Après Lugano, sur le banc, Sirigu a suscité des inquiétudes.

A Marseille, l'objectif était différent. Il s'agissait d'abord de confirmer le regain de forme affiché lors de leurs deux dernières rencontres, face à Lens et Ajaccio. Et l'OM, toujours avec son 4-4-2, a bien cru que la machine était définitivement relancé à Dijon après le but inscrit par Rémy dès la 23e seconde de jeu (le plus rapide cette saison en L1 et son premier du pied en championnat) puis le superbe coup franc direct réussi par Cheyrou (2-0, 11e). C'était sans compter sur l'étonnante volonté des Bourguignons, qui parvenaient à égaliser grâce à une tête de Corgnet sur un corner de Guerbert (2-2, 63). Heureusement pour les Olympiens qu'Alou Diarra, remplaçant de luxe au coup d'envoi et entré en deuxième période, leur donnait la victoire de la tête sur un coup franc excentré (82e). Même tiré par les cheveux, ce succès vient confirmer la récente embellie avant d'affronter Arsenal en Ligue des Champions.

Montpellier en dauphin

Reuters

Et pendant que les favoris ont souffert, les mal en point se sont réveillés. A commencer par Bordeaux (15e) qui a profité de son déplacement à Ajaccio, chez la lanterne rouge, pour renouer avec une victoire qui le fuyait depuis huit matches (2-0), grâce à un doublé du revenant Gouffran. Et les Girondins quittent la zone rouge (15e). Les Corses, avec ce troisième revers d'affilée, en compte désormais sept au total. Autre club à l'honneur, Brest (12e), qui s'offre enfin son premier succès (3-1) de la saison, grâce à la générosité de Lorient dont a profité Grougi, auteur de deux buts. Les Merlus s'éloignent de la tête (7e). Enfin, Evian, qui ne s'était plus imposé depuis la 2e journée, double son total de victoires après la venue d'Auxerrois très amoindris (3-1).

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0