AFP

Bordeaux s'impose à Nice (0-1) et prend la 5e place

Bordeaux refroidit Nice
Par Eurosport

Le 27/01/2013 à 18:49Mis à jour Le 27/01/2013 à 19:47

Nice, l'équipe en forme du début d'année, s'est fait surprendre à domicile par Bordeaux (0-1). Les Girondins s'emparent de la cinquième place.

Battu la semaine dernière par le PSG, Bordeaux s'est vite remis. Les Girondins ont même réussi un joli coup en s'imposant à Nice (0-1), deuxième meilleure équipe de Ligue 1 à domicile. Un premier succès au Stade du Ray depuis 2005. Grâce au sixième but de la saison d'Henri Saivet, les hommes de Francis Gillot en profitent pour s'emparer à la cinquième place devant leur adversaire du jour au bénéficie d'une meilleure différence de buts. Pour les Aiglons, qui pouvaient espérer creuser l'écart à la quatrième place en cas de septième succès consécutif à domicile en championnat, c'est un coup d'arrêt. Meilleure équipe de Ligue 1 depuis novembre, l'OGCN retombe au sixième rang. Mais la lutte est serrée pour les places européennes.

Bellion pour remplacer Gouffran

"On va bricoler", avait laissé entendre Francis Gillot avant la rencontre. Une référence aux problèmes d'effectif auxquels les Girondins sont actuellement confrontés entre les absences de Planus et Maurice-Belay (blessés) et le départ à la CAN de Diabaté. Il a surtout fallu digérer le départ de Yoan Gouffran à Newcastle. Une tâche confiée à David Bellion dans le onze de départ. Buteur dans la semaine face à Moulins en Coupe de France (2-1), l'attaquant est à l'origine de la plus grosse occasion de la première période (34e). Mais il a fallu attendre l'heure de jeu pour voir Henri Saivet, parfaitement servi par Plasil (58e), confirmer les bonnes dispositions de Bordeaux à l'extérieur (troisième équipe de Ligue 1 avec 20 points pris en 12 matches). Son sixième but cette saison loin de Chaban-Delmas.

En revanche, on a connu les Niçois plus tranchants à la maison. Notamment Cvitanich qui avait marqué lors de ses quatre dernières apparitions au Stade du Ray. Dimanche, l'Argentin a été assez discret pour des Aiglons rapidement privé de leur capitaine Didier Digard, remplacé sur blessure par Kévin Anin (13e). Il a fallu l'ouverture du score de Bordeaux pour voir une réaction. Trop tard. Neal Maupay a manqué de peu l'égalisation en se heurtant à la transversale de Carrasso (64e). A deux reprises, Bauthéac a lui aussi échoué face au gardien bordelais (76e et 90+3). Mais les Girondins ne sont pas là par hasard. Cette saison, seul le PSG les a battus parmi les équipes du Top 10 (7 victoires et 4 nuls). Dans la lutte pour l'Europe, il faudra encore compter avec eux.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313