En parlant de Diego Maradona sous la forme d’une boutade lundi, à propos de son potentiel futur entraîneur à Montpellier en remplacement de René Girard, Louis Nicollin ne pensait sûrement pas trouver un tel écho le lendemain. L'Argentin de 52 ans serait visiblement enclin à s’installer sur le banc du MHSC, à en croire Youssef Haijoub, directeur de l'agence de marketing sportif et d'organisation d'événements SGM. Celui qui détient les droits d’image de Maradona en France a annoncé mardi à l'AFP et Infosport+ que la star sud-américaine "nous a dit ce matin qu'il était d'accord pour discuter avec Montpellier d'une éventuelle proposition à la durée et l'envie du club. Maradona aujourd’hui veut du concret, il veut entraîner, c’est un guerrier. Il veut venir à Montpellier." Pour lui, il y a "75% de chances" que cela aboutisse.
SGM, qui est la seule agence pouvant négocier au nom de Maradona sur le marché français, n'a pas attendu des nouvelles de Nicollin et a pris les devants. "La proposition a été envoyée par fax, a ajouté M. Haijoub, qui avait organisé le stage du MHSC au Maroc en janvier. Il n’y aura pas de grand problème parce qu’il y a des sponsors qui sont derrière, il y aura un budget qui va être mis en place. On va discuter, dans les prochains jours il y aura peut être un rendez-vous entre Diego Maradona et le président de Montpellier pour tout définir et pourquoi pas voir Maradona l’année prochaine à Montpellier."
Nicollin : "S'il veut une villa et une voiture avec chauffeur..."
Ligue 1
Pour rejoindre Arsenal en janvier, Cavani veut faire baisser son prix
09/12/2014 À 09:42
Lundi, Louis Nicollin avait évoqué le nom de l’ancien sélectionneur de l’Argentine, entre 2008 et 2010, sans forcément être sérieux et sans grande conviction. "Pour emmerder le PSG, j'ai envie de faire venir Diego Maradona, avait-il déclaré sur RMC. Avec lui, on fait la une de tous les journaux ! J'y ai pensé oui, mais je ne le vois pas entraîner Montpellier. Je n'ai pas les moyens des Qataris pour le faire venir". Après l'appel du pied de la part de Maradona, "Loulou" a été moins catégorique et a ouvert la porte, avec ses conditions. "Ce ne sera pas possible à moins qu’il vienne comme Beckham et qu’il reverse l’intégralité de son salaire. S’il demande le minimum d’un entraîneur de L1 (30 000€), je signe demain matin. Même s’il veut une villa et une voiture avec chauffeur, il n’y a aucun problème. Un entraîneur à 100 000€ ? Si je fais ça, je ne m’appelle plus Nicollin".
Du côté de Maradona, sans club depuis sa séparation avec Al Wasl, club de Dubaï, en juillet, sa priorité semblait loin de Montpellier il y a encore quelques semaines. Fin février, il a évoqué un plan de carrière assez précis, mentionnant qu’il négociait pour rester aux Emirats Arabes Unis. "Après je retournerai en Argentine et puis j'attendrai d'avoir mon occasion avec le Napoli. Mon rêve, comme beaucoup de personnes, c'est d’être un jour entraîneur du Napoli." Maradona a même dernièrement souhaité entraîner Lionel Messi au Barça. Entre-temps, il pourrait faire un détour par la Paillade.
Ligue 1
Orban : "Je ne cesserai de remercier Bordeaux"
27/08/2014 À 12:32
Ligue 1
Dupraz "mettrait une pièce sur Evian"
10/05/2014 À 21:32