L'OM a besoin de souffler

L'OM a besoin de souffler
Par Eurosport

Le 24/09/2012 à 00:57Mis à jour Le 24/09/2012 à 10:59

Après six journées, l'OM est premier mais épuisé. Les Phocéens ont besoin de recharger les accus après avoir peiné face à Evian (1-0).

Après la victoire face à Evian (1-0), Elie Baup a décidé de "récompenser" ses joueurs. L'entraîneur de l'OM a supprimé l'entraînement qui devait avoir lieu lundi. Les Marseillais bénéficieront de deux jours "off". "Ça va nous faire du bien, se réjouit André Ayew. Nous en avons bien besoin. Contre Evian tout le monde était émoussé." Il faut dire que Marseille a enchaîné onze matches en moins de deux mois. Un rythme très soutenu qui pèse sur les organismes, surtout avec un effectif dont la profondeur reste relative. "On va avoir une semaine plus tranquille pour travailler et récupérer, explique Morgan Amalfitano, buteur contre les Savoyards. Ce n'était pas évident de gagner cette rencontre de championnat car on s'était beaucoup dépensé en Turquie. Ce n'était pas un petit match contre Fenerbahçe..." André-Pierre Gignac concède également avoir eu du mal à enchaîner les deux rencontres. "Physiquement, l'Europa League pompe de l'énergie, détaille APG. Franchement, on a puisé dans nos réserves. On a raclé les tiroirs."

Malgré un sévère coup de pompe contre Evian, l'OM a réussi une nouvelle fois à s'imposer. "Même quand on n'est pas dans un bon jour, on arrive à ne pas encaisser de but et prendre trois points, apprécie Gignac. Dans le dur, on sait gagner. C'est important pour la suite." Sans montrer un grand football, Marseille poursuit son incroyable série de succès en championnat. "La victoire contre Evian est différente des précédentes, note Cheyrou. Elle a été moins facile. Mais on a montré dans l'adversité que l'on avait une grande équipe. Certains disaient que nous n'avions battu jusque-là que le 15e, le 16e, et le 28e de Ligue 1 ! Mais l'année dernière, on aurait perdu même contre le 30e." André Ayew ne dit pas autre chose : "Ce match on ne l'aurait pas gagné la saison dernière. C'est très important de montrer que l'on peut s'imposer même dans la difficulté."

Nkoulou : "On ne sait pas jusqu'où on pourra aller"

L'été s'est donc terminé dimanche sur la sixième victoire consécutive de l'OM en championnat. De loin la plus difficile pour le leader de la L1. "Quelques fois, il faut juste retenir les trois points, affirme Elie Baup pourtant habituellement très tatillon sur la manière. Contre Evian, on a courbé l'échine mais on n'a pas rompu." Cette ténacité est désormais la marque de fabrique d'un groupe à nouveau soudé. "On a peiné en fin de match mais on a montré beaucoup de solidarité, reconnaît Nicolas Nkoulou. On ne sait pas jusqu'où on pourra aller." Prolonger la série de victoire passe d'abord par un bon résultat à Valenciennes le week-end prochain.

Après Valenciennes, Marseille recevra l'AEL Limassol en Coupe d'Europe. Le calendrier va donc à nouveau se charger. "On va reprendre l'habitude de jouer tous les trois jours, note André Ayew. Ça va redevenir notre quotidien." Mais avec un effectif limité, l'OM devra rapidement se fixer des objectifs et des priorités. "Pour aller en finale de l'Europa League, il faut au moins jouer 20 matchs, explique Cheyrou. C'est plus que la Ligue des champions ! Si on ajoute les 38 matchs de championnat, ça fait beaucoup. Il faudra faire un choix. C'est aux dirigeants de voir comment gérer ça." Pas certains que les joueurs soient vraiment focalisés sur leur match de Coupe d'Europe contre les Chypriotes. Car trois jours après, les Marseillais auront rendez-vous avec le PSG.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0