AFP

Le PSG sacré champion de France après sa victoire à Lyon (0-1)

Le PSG décroche son Graal
Par Eurosport

Le 12/05/2013 à 22:53Mis à jour Le 13/05/2013 à 09:49

Le PSG a remporté le troisième titre de champion de France de son histoire après 1986 et 1994 en s'imposant à Lyon (0-1, but de Ménez), lors de la 36e journée. Les Parisiens ne peuvent plus être rejoints par l'OM qui compte sept points de moins au classement à deux journée de la fin. Ils succèdent à Montpellier au palmarès.

Le Paris Saint-Germain est le nouveau roi de la Ligue 1. En s'imposant à Lyon (0-1) grâce à un but de Jérémy Ménez (53e) dimanche, lors de la 36e journée, le PSG s'est adjugé le troisième titre de champion de France de son histoire, 19 ans après son dernier sacre en 1994, et succède à Montpellier, sacré en 2012 devant le club de la capitale. Avec sept points d'avance sur l'OM à deux journées de la fin, la formation de Carlo Ancelotti ne peut plus être rejointe par son dauphin marseillais. Mais la défaite de Lyon fait aussi les affaires du club phocéen. Avec sept longueurs d'avance sur l'OL, Marseille est assuré de terminer à la deuxième place du classement, synonyme de qualification directe pour la phase de poules de la Ligue des champions.

A Gerland, Paris est définitivement allé chercher son titre sur le terrain, là où il ne s'était pourtant plus imposé depuis 2005 en championnat. Les Parisiens n'ont globalement été inquiétés par Lyon que dans un premier quart d'heure au cours duquel Nicolas Douchez a su préserver sa cage inviolée. Vigilant sur une tête de Bafetimbi Gomis (4e), le gardien du PSG s'est ensuite interposé sur une frappe puissante de Yassine Benzia (12e) puis sur un coup franc bien tiré par Clément Grenier (13e). Il n'a quasiment plus rien eu à faire par la suite, à part assister à la domination de ses coéquipiers et voir passer une frappe puissante de Yoann Gourcuff de peu au-dessus de sa barre transversale quelques minutes après la reprise (49e).

Ménez dans l'histoire du club

Malgré la bonne prestation de son milieu breton, Lyon a rapidement abandonné la maîtrise du jeu à un PSG supérieur, notamment dans la solidité défensive et la qualité d'un pressing bien orchestré par Thiago Motta. Passé un premier quart d'heure délicat, même si Zlatan Ibrahimovic aurait pu ouvrir le score sans un sauvetage sur la ligne de Samuel Umtiti (4e), le PSG a pris le dessus collectivement pour se créer les occasions les plus dangereuses. Il a ainsi fallu une bonne sortie d'Anthony Lopes dans les pieds de Jérémy Ménez (23e), bien lancé par Javier Pastore, pour que Paris ne concrétise pas immédiatement sa domination.

Ce n'était que partie remise pour la formation de Carlo Ancelotti et l'attaquant de l'équipe de France. Sur un ballon récupéré par Thiago Motta dans les pieds de Maxime Gonalons, le milieu international italien a sollicité le une-deux avec Zlatan Ibrahimovic avant de servir Jérémy Ménez, dont la frappe croisée du pied gauche n'a laissé aucune chance à Anthony Lopes (0-1, 53e). L'ancien Romain, qui aurait pu ensuite se muer en passeur décisif pour Javier Pastore (65e), n'a pas connu que des bons moments à Paris depuis l'arrivée de Lucas lors du mercato, après avoir été l'un des éléments clés du PSG auparavant. En inscrivant le but du titre, il restera éternellement dans l'histoire du club.

Reuters

0
0