L’OM et l’OL pour prendre la tête du classement de Ligue 1

L’OM ou l’OL en pleine lumière
Par Eurosport

Le 28/11/2012 à 00:02Mis à jour Le 28/11/2012 à 17:11

Marseille reçoit Lyon au Stade Vélodrome (21h00), en match en retard de la 10e journée, avec pour enjeu une place de leader de la Ligue 1 devant le PSG.

Ce soir, peu avant 23 heures, la Ligue 1 aura un nouveau leader. Le fait que ce ne soit pas le PSG constitue déjà une surprise. Et quelque part, que cette première place revienne à Marseille ou Lyon en est une autre. Les deux Olympiques n’étaient pas forcément perçus comme les premiers rivaux du club de la capitale dans la course au titre au coup d’envoi de la saison. C’est un peu paradoxal, puisque ces deux équipes étaient encore les locomotives de la Ligue 1 il n’y a pas si longtemps avant d’échouer toutes les deux dans la quête d’une qualification pour la Ligue des champions l’an dernier. Un échec qui appelait la saison du renouveau pour ces deux poids lourds de la L1. Mais qui les plaçait aussi derrière des équipes comme Lille ou Montpellier parmi les outsiders du championnat l’été dernier.

Trois mois plus tard, il apparait beaucoup plus logique de voir soit l’OM soit l’OL en tête de la L1. Car ces deux équipes, même si elles ont connu des passages à vide, ont été globalement les plus performantes et régulières de ce premier tiers d’exercice.  Fort de son excellent début de saison (6 victoires en 6 matches), Marseille reste, malgré ce match en retard, l’équipe qui a signé le plus de victoires en L1 jusqu’ici (8). Une de plus que Lyon, qui est pour sa part l’une des formations à compter le moins de défaite de notre championnat (2, comme le PSG et Bordeaux). Si le surmédiatisé OM-PSG (2-2) a été le premier et unique duel au sommet en 2012/2013, cet OM-OL est indéniablement l’autre gros choc de la saison jusqu’ici.

C’est aussi un tournant pour les deux équipes. Pour Marseille, qui n’a besoin que d’un nul pour être leader, comme pour Lyon, condamné en revanche à s’imposer pour prendre ce fauteuil, occuper la première place après 14 journées n’aura rien d’anodin. Cela validera le renouveau de l’une des deux équipes. Cela lui vaudra aussi d’être désormais présentée comme le rival numéro un du PSG dans la course au titre. Jusqu’ici, l’OM et l’OL avaient bénéficié d’une certaine tranquillité dans l’ombre du club de la capitale, qui vampirise l’attention de la Ligue 1. Ce soir, peu avant 23 heures, l’un des deux Olympiques se retrouvera en pleine lumière. Et devra apprendre à vivre avec.

LA STAT : 4,3

Elie Baup et Rémi Garde auront beau faire tous les efforts du monde pour présenter une défense solide lors de cet OM-OL, le destin veut probablement qu’il y ait beaucoup de buts dans cette rencontre. Dans l’histoire, les duels entre les deux clubs ont produit pas moins de 3,23 buts par match (271 buts en 84 matches), ce qui constitue le ratio le plus important à la fois pour Marseille et pour Lyon par rapport à leurs 19 adversaires de Ligue 1. Et la tendance est même à la hausse, puisque les sept dernières confrontations entre l’OM et l’OL ont produit 30 buts, soit une moyenne de 4,3 buts par match.

ILS ONT DIT

Marseille a renoué avec la victoire contre Lille (1-0), mais l’OM a tremblé en fin de match malgré sa supériorité numérique. Même si cela n’a pas eu d’incidences sur le résultat, Elie Baup a évidemment remarqué que son équipe avait du mal boucler ses rencontres. "Il ne fallait pas prendre de but car on en avait pris en fin de rencontre ces derniers temps. Il fallait gérer la fin de match qui paraissait interminable. On a été échaudés contre Nice et Mönchengladbach", a rappelé le coach de l’OM, conscient que le choc face à l’OL aura une grande importance sur la suite de la saison. Cela explique en grande partie sa volonté de voir ses hommes afficher plus de maîtrise à l’approche du coup de sifflet final.

Du côté de Lyon, la lourde défaite subie à Toulouse (3-0) a constitué un coup d’arrêt que Rémi Garde attribue en partie à l’absence de nombreux cadres. Mais pas seulement. "Il y a le comportement dans le jeu : on fait preuve de timidité, de frilosité, à la fois collective et individuelle pour certains. Ce n’est normal de tirer au but seulement à partir de la 55e minute", a souligné l’entraîneur lyonnais, qui estime avoir sa part de responsabilités. "Mais au regard de la tournure des évènements à Toulouse, je ne prendrai pas les mêmes décisions, notamment sur le positionnement de Steed. Sa présence dans l’axe est rassurante. Il y est performant, en revanche lorsqu’il est exilé sur un côté l’équipe perd en équilibre", a noté Garde, qui attend donc une réaction dans le jeu face à l’OM. Avec Malbranque dans ce rôle de métronome sur lequel repose une grande partie de la qualité de jeu lyonnaise.

LES EQUIPES PROBABLES

Toujours privé de Morgan Amalfitano, suspendu, et d’André-Pierre Gignac, blessé, Marseille ne devrait pas afficher un visage bien différent par rapport à sa victoire face à Lille (1-0). L’OM se présentera probablement dans le même schéma en 4-3-3, avec Joey Barton aux côtés de Benoît Cheyrou dans l’entrejeu, et Jordan Ayew, buteur face au Losc, à la pointe de l’attaque. A Lyon, Lisandro Lopez est encore trop juste pour faire partie du groupe, mais Michel Bastos revient et pourrait prendre une place en attaque, puisque Rémi Garde a laissé entendre que Steed Malbranque allait retrouver une place axiale. Compte tenu de l’absence de Jimmy Briand, le Brésilien semble en concurrence avec Rachid Ghezzal pour occuper l’aile gauche de l'OL, où le retour d'Anthony Réveillère au poste d'arrière droit devrait faire du bien.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0