La construction du Grand Stade de Lyon connait un nouveau soubresaut. Celui-ci semblait pouvoir être fatal pour Jean-Michel Aulas lorsque Le Progrès a annoncé jeudi que le tribunal administratif de Lyon avait annulé purement et simplement la vente de certains terrains prévus pour accueillir le futur Stade des Lumières suite à une plainte d'une association de contribuables. "Les juges estiment que la teneur de l'avis du service des Domaines sur le montant du prix de la cession (12.757.400 €) n'avait pas été restitué dans toute sa portée", précise le quotidien. Autrement dit, les terrains auraient été vendus à un prix ridiculement bas. Selon Etienne Tête, l'avocat des requérants, "le prix devrait être réévalué à sa valeur légitime", c'est-à-dire 300 euros le mètre carré au lieu des 41 euros cédés par le Grand Lyon.

Un retard de "quelques semaines"

Ligue 1
"Baladés", "classe d’écart", "rien à dire" : Sainté n’a pas existé et ne s’en est pas caché
24/01/2021 À 23:08

Plus qu'un contre-temps, car il aurait fallu réengager une procédure complète, cette décision aurait pu enterrer purement et simplement le dossier. Sauf que selon l’OL, cette information "ne correspond pas exactement à la réalité", comme nous l’a certifié Olivier Blanc, joint par téléphone. "Ça n'est pas une annulation. L’information a été tournée de façon un peu commerciale, c'est survendu", assure le Directeur Général Adjoint de l'OL. "Le tribunal a demandé la mise à disposition d'un document complémentairel'avis des Domaines, ndlr), que l'on possède mais qui n'a pas été fourni. C'est un problème de forme, c'est un problème technique. Il n'y a pas d'annulation des ventes."

La nouvelle enceinte de l'Olympique Lyonnais, prévue pour accueillir des matches de l'Euro 2016, n'est donc pas en danger. "Ça n'est pas grave du tout. Il faut juste que l'on fournisse ce document", insiste le dirigeant avant la publication d'un communiqué qui confirme "que le juge n'a pas remis en cause le prix de vente des terrains".  Cet incident devrait malgré tout entraîner un nouveau retard. Une mesure de régularisation doit être prise avant le 1er avril 2013. "Ça va donc retarder l'achat définitif des terrains de quelques semaines mais il n'y a aucun souci. Ça ne retardera pas le stade", promet Olivier Blanc. "Cette décision est donc sans conséquence ni sur la vente des terrains ni sur l'avancement du projet en lui-même", conclut le club.

Ligue 1
L'antisèche : Faux derby, vraies leçons
24/01/2021 À 22:59
Ligue 1
Une victoire de plus qui fait 40 : l'OL passe devant Saint-Etienne dans les confrontations directes
24/01/2021 À 22:24