OM : José Anigo n’a pas aimé le buzz Fabrice Apruzesse

Anigo n’a pas aimé le buzz Apruzesse
Par Eurosport

Le 20/11/2012 à 13:05

Ecoeuré par les moqueries qui ont touché Fabrice Apruzesse sur les réseaux sociaux, José Anigo, le directeur sportif de l'OM, a défendu son joueur avec vigueur.

José Anigo n’aime pas que l’on touche à ses protégés. Lorsque c’est le cas, il montre les dents. Victime de nombreuses railleries sur les réseaux sociaux après son entrée en jeu face à Bordeaux dimanche (1-0), Fabrice Apruzesse a pu compter sur le soutien de poids de son directeur sportif. "C’est minable", a commenté José Anigo dans une interview accordée à La Provence. "Nous sommes sidérés de voir qu’un garçon qui n’a rien demandé subisse un tel traitement. D’autant que c’est un bon mec pour qui être dans le groupe pro est quelque chose de magnifique et c’est bien triste et dommage que cela ait amené autant de méchancetés." Elie Baup a tenu également à défendre son joueur sur les antennes d’OMTV : "C'est un enfant de Marseille et les Marseillais devraient être derrière lui, au lieu de l'accabler. "

Anigo regrette surtout le statut de bouc-émissaire qu’a dû endosser Apruzesse après la défaite de l’OM à Chaban-Delmas : "Il n’est pas responsable de la défaite à Bordeaux et si Elie Baup l’a fait jouer c’est qu’il a démontré des qualités avec la réserve et qu’il a montré des choses intéressantes durant les entraînements effectués avec les pros la semaine dernière." Mais son entrée en jeu témoigne aussi à la fois du manque de profondeur de banc de l’OM cette saison et des carences de son centre de formation..

"Il ne faut pas caricaturer le centre de formation"

Même si José Anigo s’en défend : "Je crois qu’il est quand même assez rare qu’un club soit privé de ses trois attaquants habituels (Gignac, Remy, J. Ayew) pour jouer un match en raison des blessures et des suspensions. Je pense qu’il ne faut pas caricaturer le centre de formation car on a vu Aloé jouer en Coupe d’Europe récemment et bien s’en sortir ou Rafidine Abdullah faire de belles performances. "

Sur Twitter, c’est surout son âge (27 ans) un peu tardif pour des débuts en Ligue 1 et son statut d’amateur qui ont fait jaser. "Sans faire aucune comparaison, des garçons comme Jean Tigana ou Didier Drogba se sont fait connaitre à partir de 25 ans", argumente encore Anigo. Il y a de belles histoires dans le foot et Fabrice n'avait rien demandé si ce n'est jouer quand on lui a demandé de le faire." Baup a lui laissé entendre que ces moqueries n’influeraient pas sur le destin d’Apruzesse et qu’il pourrait bien refaire son apparition au sein de l’équipe professionnelle.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313