A moins d'un cataclysme, on imagine que Paris sera bientôt champion de France. Pour vous, ce sera un beau champion ?
Christophe DUGARRY : Oui. Paris fera un beau champion. C’est l’équipe la plus régulière, même si elle est parfois passée au travers. Sur certains matches, on peut être déçu de son comportement, de son attitude. Mais c’est une équipe en construction, avec des joueurs venus de tous horizons. Ils ont réussi à créer un groupe, une unité. Sur l’ensemble de la saison, ils auront mérité leur titre de champion.
Cette équipe a-t-elle répondu à toutes vos attentes ?
Ligue 1
Pour rejoindre Arsenal en janvier, Cavani veut faire baisser son prix
09/12/2014 À 09:42
C.D. : Presque. Cette double confrontation face au Barça me laisse un goût amer. Sur ces deux matches, je me suis régalé à voir jouer le PSG. C’est comme ça que j’aime le football. C’est comme ça que j’espère voir le PSG à l’avenir.
On a quand même l'impression que le PSG en a encore sous le pied et que dans les saisons à venir il risque de tuer rapidement le suspense en championnat...
C.D. : Bien sûr qu'ils en ont encore sous le pied ! Ils vont recruter des joueurs. Ils ont des jeunes joueurs. Je pense à Verratti, Lucas, Lavezzi, Pastore, Sakho, Thiago Silva. Sur les prochaines années, cette équipe va évidemment progresser. Et elle risque d’écraser la concurrence. On l’a vécu avec Lyon pendant sept ans. On va peut-être vivre la même chose avec le Paris Saint-Germain.
Ce serait lassant, non ?
C.D. : Au bout d’un moment, avec Lyon, c'est vrai que ça devenait peut-être un peu ennuyeux. Mais moi, ça ne m’a pas empêché de prendre beaucoup de plaisir à voir jouer cette équipe lyonnaise. Vous savez, dans l’absolu, moi je m’en fiche de savoir qui termine champion. Moi, j’aime le football. Que ce soit Nancy, Lorient, le PSG ou Bordeaux, pour moi, ce qui compte, c’est de voir un beau match de football. Si Paris est champion avec 20 points d’avance à la 30e journée mais qu’il m’a régalé tous les dimanches, eh bien je serai ravi ! S’il doit écraser le Championnat, il l’écrasera. C’est aussi aux autres équipes d’être meilleures.
En parlant des autres équipes, y en a-t-il une qui vous a particulièrement ennuyé cette saison ?
C.D. : Bordeaux. Il ne se passe rien. C’est une équipe qui s’est rarement projetée vers l’avant en nombre. Certes, elle avait un déficit d’attaquants. Mais à chaque fois que je l’ai regardée jouer ou que j’ai eu l’occasion de commenter l’un de ses matches, c’était chiant.
A contrario, quelle est, selon vous, l'équipe la plus agréable à regarder ?
C.D. : Lille. Cette équipe possède des joueurs que j’apprécie. Notamment Dimitri Payet. J’aime bien aussi le petit Rodelin, Aurélien Chedjou derrière. Pour moi, cette équipe a un avenir certain. Elle a un entraîneur compétent, un super centre de formation, un beau stade. C’est une équipe qui peut compter.
Marseille, en revanche, n'est pas très séduisant dans le jeu. Ça vous surprend de voir l'OM à la deuxième place ?
C.D. : C’est effectivement la grosse surprise de cette saison.
Dans le jeu, ses prestations ne sont pas très convaincantes...
C.D. : C'est clair. Il suffit de regarder leurs matches. A les voir jouer, ça a souvent été poussif. Mais les points, ils les ont pris. Et personne ne leur a donnés. Ils ont réussi ce qu’il y a de plus dur à faire en football : créer une équipe, un groupe, une solidarité. Après, cette équipe manque de talent. Mais elle a su faire sans.
Et elle est bien placée pour disputer la Ligue des champions l'an prochain...
C.D. : Je lui souhaite d’être en Ligue des champions... pour avoir les moyens de recruter ! Parce que si l'OM doit jouer la Ligue des champions, il va quand même falloir recruter. Les dirigeants nous ont dit que c’était une année de transition, qu’il fallait faire des économies. Et tout en faisant des économies, ils vont jouer la Ligue des champions. Ce sera peut-être un double pari de gagné. Mais un pari comme ça, tu ne peux pas le gagner tous les ans.
Plus globalement, comment jugez-vous le niveau de la Ligue 1 ? Diriez-vous qu'il est en progression ? En régression ? En stagnation ?
C. D. : En progression, c’est sûr que non (rires). Techniquement, le niveau est même en régression. Maintenant, le fait qu’il y ait le Paris Saint-Germain, ça a boosté les envies des uns et des autres. L'objectif, c'est d’être le meilleur outsider. Le PSG a réussi à créer une nouvelle dynamique dans cette Ligue 1. Maintenant, il y a aussi un problème économique. La nouvelle taxe à 75% pour les clubs ne va certainement pas aider. On a encore perdu des joueurs. Pas des joueurs exceptionnels, mais des bons joueurs de Ligue 1, qui ont préféré partir à l’étranger. Je pense à Yanga-Mbiwa, Gouffran, Sissoko, Rémy. Ces joueurs-là manquent à la Ligue 1.
Christophe Dugarry est consultant pour Canal+, où il commente les rencontres de Ligue 1. Il est aussi ambassadeur de la Danone Nations Cup 2013, la Coupe du monde des U12, dont la finale française aura lieu le 19 mai, au Stade-Vélodrome de Marseille.
Plus d'infos sur www.danonenationscup.com
Ligue 1
Orban : "Je ne cesserai de remercier Bordeaux"
27/08/2014 À 12:32
Ligue 1
Dupraz "mettrait une pièce sur Evian"
10/05/2014 À 21:32