Dans Le Parisien mardi matin, M. Le Graët déclarait: "Le Premier ministre, à qui j'ai posé la question, a été clair: seules les grandes entreprises seront taxées. Or les clubs professionnels sont considérés comme des PME, donc ils ne seront pas touchés par la taxe à 75%". Interrogé par L'Equipe.fr, M. Le Graët a rectifié le tir mardi soir: "Je n'ai pas eu Jean-Marc Ayrault en direct. Je n'ai pas parlé avec lui. A titre personnel, j'ai cru que cette taxe était destinée aux grandes entreprises et excluait les sportifs et les artistes. C'était ma grille de lecture. J'ai sans doute été trop rapide, car Matignon, c'est vrai, ne l'a jamais dit officiellement".
"Toutes les entreprises qui versent des salaires supérieurs à un million d'euros", dont les clubs de football, seront concernées par la future taxe sur les très hauts revenus, avait déjà corrigé mardi matin Matignon à l'AFP. Le Premier ministre a rencontré M. Le Graët en décembre, avant que le Conseil constitutionnel n'invalide le premier dispositif. Ils n'ont eu aucun contact depuis", avaient assuré les services de M. Ayrault. Selon Matignon, "le nouveau dispositif concernera toutes les entreprises qui versent des salaires au-dessus d'un million d'euros", dont les clubs de football.
Cette taxe à 75% sur les salaires supérieurs à 1 million d'euros par an devait initialement être payée directement par les salariés concernés. Mais ce texte avait été retoqué par le Conseil constitutionnel en décembre avant d'être relancé sous une nouvelle mouture par le président de la République François Hollande jeudi soir lors de son intervention télévisée. L'idée avancée est désormais de faire payer cette taxe par les entreprises employant ces hauts salaires.
Ligue 1
Pour rejoindre Arsenal en janvier, Cavani veut faire baisser son prix
09/12/2014 À 09:42
Ligue 1
Orban : "Je ne cesserai de remercier Bordeaux"
27/08/2014 À 12:32
Ligue 1
Dupraz "mettrait une pièce sur Evian"
10/05/2014 À 21:32