TdF – VAFC - Les hommes forts

TdF – VAFC - Les hommes forts

Le 29/07/2012 à 14:13Mis à jour Le 29/07/2012 à 14:14

De notre partenaire Foot123

Foot123 vous propose depuis mardi, un Tour de France des clubs de l'élite, avec analyse de la saison passée, chiffres, forces et faiblesses, présentation des hommes forts, interviews de joueurs, d'un ancien du club, mais aussi l’œil d'un supporter. Aujourd'hui, c'est au tour de Valenciennes.

La star : Aboubakar, "Quand l'agneau veut devenir un lion"

Le générique du documentaire consacré à l'attaquant camerounais, et produit par le Valenciennes FC résume parfaitement la success story entamée depuis deux ans par l'enfant de Yaoundé. Révélé aux yeux de ses pairs sous les couleurs du Cotonsport Garoua, Vincent Aboubakar découvre à seulement 18 ans les rainures de la sélection, en s'invitant parmi les grands de ce monde, lors de la Coupe du monde 2010. Mais ce n'est que quelques semaines plus tard, que le successeur annoncé de Samuel Eto'o se révèle aux yeux du public français, en rejoignant comme Roger Milla trente ans plus tôt, le Valenciennes FC. Généreux dans l'effort, tonique et puissant sur le terrain, Aboubakar se révèle être un bon joker lors de sa première saison passée dans le Nord, marquant notamment 5 buts en 26 matches, dont un triplé en Coupe de la Ligue. Puis lors de la saison 2011-2012, celui qui n'aime pas qu'on le compare à Eto'o parvient à franchir un palier, en reléguant doucement mais sûrement sur le banc de touche la concurrence. Avec 6 buts inscrits en 27 matches, la seconde saison d'Aboubakar n'est pas encore aussi qualitative que ne le laisse présumer son indéniable talent. Pourtant les historiens pourront rappeler que lors de sa seconde saison à VA, Roger Milla avait inscrit... 6 buts en 27 matches. A bon entendeur.

L’entraîneur : Daniel Sanchez, le citoyen du monde

On peut être Français, né au Maroc, et avoir vécu au Japon et en Russie. Meilleur entraîneur de L2 en 2011 avec Tours, Daniel Sanchez a longtemps erré un peu partout dans le monde, avant de poser son baluchon du côté de la Vallée du Cher. Auteur d'une carrière honorable qui l'a guidé de Nice à Saint-Etienne, en passant par le PSG, Sanchez se convertit au poste d'entraîneur en 1996, du côté de l'OGCN, là où tout avait commencé. L'expérience ne reste toutefois pas dans les annales, et le natif d'Oujda décide de s'ouvrir au monde, précisément au Japon, où il reste deux ans (1997-1999) avant de retourner en France. S'ensuit alors pour l'ancien international A' une longue traversée du désert, marquée notamment par une expérience moscovite de manager général, avant de finalement réendosser le costume d'entraîneur avec Tours. Deux saisons de très haut niveau qui finissent enfin par lui ouvrir les portes de la Ligue 1.

La valeur montante : Marco Da Silva, le jeune qui monte

Formé à l'INF Clairefontaine, Marco Da Silva rejoint le centre de formation de Valenciennes en 2007, à l'âge de 15 ans. Milieu relayeur, celui qui a fêté en avril dernier ses vingt printemps gagne très vite la confiance de ses entraîneurs, au point d'être nommé capitaine des U19 du club nordiste. Lancé la saison dernière par Daniel Sanchez en Coupe de la Ligue, Da Silva a signé au début du mois de juillet son premier contrat professionnel. À lui désormais de prouver qu'il a sa place dans un effectif amoindri par le récent départ de Renaud Cohade.

Equipe-type historique

Dropsy – Mater, Piumi, Leclerc, Matzky – Kocik, Duguépéroux, Bonnel - Papin, Milla, Six.

0
0