Panoramic

FC Nantes : Koffi Djidji monte en puissance

Djidji, l'homme qui monte à Nantes

Le 19/04/2014 à 13:34Mis à jour Le 19/04/2014 à 13:45

Fautif lors de son premier match de L1, Koffi Djidji ne cesse depuis de progresser, à tel point qu'il enchaîne les titularisations. Sans être indiscutable.

Né en banlieue parisienne, le Franco-Ivoirien rejoint tardivement le FC Nantes en 2007. Il a alors déjà quinze ans. Déjà chez les jeunes, Djidji se démarque. Son évolution au sein de l’effectif des Canaris est entachée de blessures à répétition. Beaucoup pensent alors que c’est un joueur qui deviendra abonné aux pépins physiques et qu’il ne faudra pas compter sur lui à l’avenir. Pourtant, en 2011, le club décide de le faire signer pro. Certains diront qu’avec un physique qui fait des siennes dès le plus jeune âge, c’est un pari. La saison dernière, quand Nantes était encore en Ligue 2, le jeune défenseur n’a joué que quatre matches. Avec Djilobodji et Cichero dans l’axe, difficile en même temps de se faire une place quand on est un jeune du centre.

Un

atout offensif

non négligeable

Très travailleur, le jeune défenseur est parfois aligné à droite, son poste de prédilection étant néanmoins la charnière centrale. Cette année, avec seulement quatre matches de Ligue 2 en terme d’expérience professionnelle, il était difficile pour lui d’aspirer à une place de titulaire. Mais voilà, Cichero s’en va, Djilobodji se blesse et en a pour un moment. En parallèle, il se trouve que Vizcarrondo est un peu fatigué par la répétition des matchs. La chance sourit enfin à Koffi Djidji qui est titulaire pour son premier match de L1 qui aurait tout aussi bien pu être le dernier. Lors de la 28e journée du championnat, il y a seulement un mois, Ajaccio marque et égalise à 2-2 à la 92e minute. Incompréhension et manque de communication dans la défense du FC Nantes, le jeune défenseur central est clairement fautif. mais alors que cette erreur aurait pu le freiner voire arrêter sa progression, le jeune joueur s'en est relevé.

Koffi Djidji, Lille-Nantes

Koffi Djidji, Lille-NantesPanoramic

Mais, alors que cette erreur aurait pu le freiner voire arrêter sa progression, le jeune joueur s'en est relevé. Bien aidé il faut l'avouer par son entraîneur Michel De Zakarian. Car, à la surprise générale, Koffi Djidji est reconduit dans le onze de départ des Nantais face à Lille. Du haut de ses vingt-et-un ans, le défenseur à effectué un match plein, bloquant les Kalou et autre Nolan Roux et se procurant même une grosse occasion sauvée sur la ligne par l’ancien Brestois. Baptême réussi. Solide dans les airs comme sur terre et serein dans ses interventions, Koffi Djidji a depuis poursuivi sa route dans la charnière centrale nantaise face à Montpellier,.Monaco, Bordeaux ou bien Guingamp. Une éclosion en Ligue 1 soudaine mais loin d'être inattendue par les Nantais..

Son avenir se trouve t-il (encore) à Nantes ?

Après un parcours semé d’embûches, Koffi Djidji est désormais bien installé en tant que stoppeur. Mais pour combien de temps encore ? Djilobodji va revenir de sa blessure et semble indiscutable aux côtés de Vizcarrondo. l'actuel néo-titulaire retrouverait donc logiquement une place sur le banc. Mais le Sénégalais est annoncé sur le départ cet été, ce qui pourrait être une bonne nouvelle pour Djidji. Mais il se trouve que le seul recrutement des Canaris est le défenseur Hansen, qui arrive clairement pour une place de titulaire. Koffi Djidji serait alors cantonné au banc de touche, et à bientôt 22 ans, cela serait une régression terrible pour lui. Que faire dans ces conditions ? Partir ? Le club ne communique que peu par rapport à son contrat, mais il semblerait qu’il arrive à expiration fin juin. Le doute plane donc quant à une prolongation ou non du joueur. Ce pur produit Nantais, qui est passé par les grosses performances en CFA, les blessures entravant sa carrière et puis finalement une nouvelle place de titulaire en Ligue 1, peut (encore) être l’avenir du club. Encore faut-il que ce dernier lui en donne les moyens.

0
0