Panoramic

L1: Derrière le trio PSG-Monaco-OM, ça cale

La journée en trois points
Par Eurosport

Le 28/09/2013 à 21:49Mis à jour Le 30/09/2013 à 07:30

Le PSG et l'OM se détachent avec Monaco, accroché à Reims. Le trio majeur se dessine. Résultats, classement, acteurs: la journée résumée en trois points.

LES RESULTATS : Paris et l’OM ne perdent pas de temps

  • Dimanche, en clôture de cette sixième journée de Ligue 1, Monaco a concédé le nul sur la pelouse de Reims (1-1). D'un maître coup franc, Joao Moutinho a répondu à l'ouverture du score précoce d'Antoine Deveaux. Le Portugais est le premier buteur de l'ASM, en dehors de Radamal Falcao et d'Emmanuel Rivière.
  • Nantes a remporté le derby de l’ouest à Rennes (1-3). Les Nantais ont confirmé leur début de saison prometteur. Ajaccio a, lui, concédé le nul à domicile contre Montpellier (1-1), au cours d'une rencontre marquée par une exclusion de chaque côté. Un partage des points qui ne fait les affaires de personne.
  • Avec un onze remanié, Paris a fait le job face à Toulouse (2-0). Le PSG n’a pas été flamboyant mais, en L1, ça suffit car il garde une marge énorme sur la concurrence. Ce sont les recrues Marquinhos et Cavani, sur pénalty quelques minutes après son entrée en jeu, qui ont scellé le sort de la rencontre. Ils ne sont pas nombreux à suivre la cadence parisienne. L’OM s’accroche en signant, à Lorient, un deuxième succès consécutif (0-2) grâce à ses tauliers Valbuena et Andre Ayew.  Marseille n’a impressionné personne mais engrange les points.
  • Incroyable retournement de situation à Geoffroy Guichard. Alors qu’ils avaient le match en main, les Verts ont craqué dans les dix dernières minutes (2-2) sur des buts de Bruno et de Modesto, entaché d’un hors-jeu flagrant au bout du temps réglementaire. Nice se replace dans le haut du tableau grâce à sa victoire étriquée mais précieuse face à Guingamp (1-0). C’est l’inévitable Cvitanich qui a débloqué le compteur azuréen.
  • L’affiche de la soirée, Lyon-Lille, a accouché de la traditionnelle purge du samedi soir (0-0). L’OL n’a rien montré et s’est montré très friable défensivement. Lille aurait pu en profiter avec un brin de réalisme.
  • Sochaux s’est régalé, enfin. Les Doubistes, qui se sont séparés de leur coach, Eric Hély, jeudi, ont décroché leur première victoire de la saison face à des Valenciennois de plus en plus inquiétants qui enchainent une septième défaite consécutive (2-0). Un match scellé en 18 minutes par Bakambu et Carlao. Désormais, toutes les équipes de l’élite ont remporté au moins un match. Bordeaux a eu chaud mais a préservé l’essentiel à Evian grâce à l’égalisation de Diabaté (1-1) mais les Girondins s’en sont bien sortis.

LE CLASSEMENT : Paris rejoint Monaco, Valenciennes nouveau bonnet d'âne

Pour la troisième fois de la saison, Paris avait repris les commandes de la L1 en attendant le match de Monaco. Jusqu’ici, son leadership n’avait jamais survécu aux victoires de l’ASM et le scénario s'est répété dimanche. Mais les hommes de Claudio Ranieri comptent désormais le même nombre de points que le PSG. Face aux deux mastodontes de la L1, l’OM s’accroche et n’est qu’à une petite unité du duo. Derrière, le trou est fait. Saint-Etienne et Lille, que Nice a rejoint, sont décrochés à trois points. A l’autre extrémité du classement, Bordeaux, 17e, sort la tête de l’eau sans convaincre et plonge Ajaccio, qui jouera dimanche, dans la zone rouge. La réaction d’orgueil de Sochaux face à Valenciennes permet aux Doubistes de laisser la lanterne rouge à leur adversaire du soir. Dans le ventre mou, Lyon (9e, 11 points) ronronne. Les Nantais se retrouvent, de leur côté, sixième avec un point d’avance sur leur voisin rennais (8e).

LES ACTEURS : Cvitanich-Brüls, ça marche

Paris n’a pas brillé mais a pu compter sur un excellent Rabiot au milieu de terrain. Le jeune Parisien était partout, c’est notamment lui qui lance Cavani sur l’action du pénalty. Grégory van der Wiel a lui confirmé son bon début de saison. A Nice, Dario Cvitanich, qui a marqué six de ses sept derniers matches à domicile, s’est encore régalé inscrivant le seul but du match et touchant le poteau de Ndy Assembe. Son duo avec Brüls est séduisant. Si tous les Rémois ont réalisé une prestation probante dimanche, Kossi Agassa a brillé par ses parades à répétition, comme depuis le début de la saison.

Franck Tabanou, le gaucher, a enflammé Geoffroy Guichard d’une volée du droit. L’ailier de l’ASSE a été dans tous les bons coups en causant des dégâts énormes dans une défense bastiaise complétement dépassée. Erding, en revanche, a vendangé comme toujours depuis son arrivée dans le Forez. Et ses ratés coûtent très chers au final. Carlao a porté Sochaux sur ses épaules. Costaud derrière, il a inscrit le but du KO sur corner.  Au milieu du marasme à Lyon, et derrière une défense toujours aussi attentiste, Anthony Lopes , le portier des Gones, a préservé son but. Pas un mince exploit.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0