"José Anigo entend porter plainte sans délai au regard de la gravité et du caractère ignominieux de ce tag. Il entend faire identifier judiciairement ses auteurs et les faire sanctionner", a déclaré Me Molina. La plainte sera déposée "pour provocation à la haine et injure publique", a-t-il précisé. "C'est une démarche personnelle de José Anigo qui a porté plainte en son nom. C'est José Anigo qui était attaqué nommément dans ce graffiti, donc le club ne pouvait pas porter plainte et ne communiquera pas à ce sujet", a indiqué de son côté l'OM.
Le tag "PK Adri et pas José? Anigo Mafia" (traduire "Pourquoi Adrien Anigo et pas son père José?") a été découvert vendredi sur les murs du centre d'entraînement de l'OM. Le fils de l'entraîneur, Adrien, 30 ans, avait été tué par balles le 5 septembre dans les quartiers nord de la ville.
Ce tag s'inscrit dans un climat tendu autour du club phocéen, notamment marqué par un appel des ultras au harcèlement des joueurs, après les mauvais résultats du club, éliminé de toutes les compétitions hormis la Ligue 1.
Ligue 1
Lutte pour le maintien, un avenir en suspens : Evian-Bastia, le match de la peur
25/04/2015 À 05:10