Les résultats : Bordeaux réussit sa dernière, Evian s'enfonce

  • Benjamin Moukandjo a sans doute inscrit le but le plus important de sa carrière. A quatre minutes du terme, le milieu offensif de Reims a offert aux siens la victoire face à Evian-Thonon-Gaillard (2-3) au terme d'un match irrespirable. Pourtant, après avoir égalisé par Sunu (45e), l'ETG avait pris l'avantage par Duhamel (48e). Mais N'Gog (40e et 64e) a inscrit un doublé. Voilà 90 minutes qui compteront à l'heure de faire le bilan.
Ligue 1
Fournier: "On n'a pas eu les épaules assez solides"
09/05/2015 À 19:17
  • Succès capital pour les Violets. Mené à deux reprises après des buts de Roux (9e) et de l'incontournable Boufal (60e), Toulouse s'est offert un succès insensé (3-2) grâce à Ben Yedder (30e) puis deux minutes de folie ponctuées par deux réalisations de Trejo (81e) et Braithwaite (83e).

Reims a enfoncé Evian

Crédit: AFP

Le classement : Evian-Thonon-Gaillard a un pied en L2, Metz y est déjà

  • C'est l'enseignement majeur de ce samedi soir. La course au maintien s'est clairement décantée. Grâce à leur victoire, Caen, Lorient et Toulouse ont quasiment assuré leur maintien avec cinq points d'avance sur le premier relégable, Evian-Thonon-Gaillard. La défaite de l'ETG ne le condamne pas tout à fait mais Reims, 17e, est désormais à quatre points. Ça sent mauvais pour Dupraz et ses hommes.
  • Le FC Metz est, en revanche, fixé sur son sort. L'an prochain, les Lorrains joueront en Ligue 2. Ce n'est pas une surprise pour une équipe qui n'est plus sortie de la zone rouge depuis le 20 décembre dernier.
  • Bastia, 10e, bascule dans la première partie du classement et a assuré mathématiquement son maintien ce samedi à Rennes. Les Bretons, eux, restent 9es, et font une croix sur leurs maigres ambitions européennes.
  • Bordeaux, 6e, peut toujours croire au top 4 et à une qualification directe pour la Ligue Europa. Les Girondins reviennent à un petit point de Saint-Etienne, qui affrontera Nice, et Marseille, qui recevra Monaco dimanche.
  • Lyon a fait une croix sur ses rêves de titre. L'écart (6 points) avec le PSG est trop grand. En revanche, l'OL doit prendre garde au retour de Monaco. En cas de victoire au Vélodrome dimanche, l'ASM reviendrait à trois points des Gones.

Bussman (Metz)

Crédit: AFP

Les acteurs : Benezet, Rolan et N'Gog intenables, Vercoutre et Areola intraitables

  • Reims peut remercier N'Gog. Dans tous les bons coups offensifs avec deux buts et une passe décisive, l'ancien Parisien a aussi abattu un gros travail défensif en premier rideau. Les Champenois n'ont pas été aidés par leur gardien Kossi Agassa, coupable sur les deux buts. Latéral droit ce soir, Daniel Wass a coulé défensivement face aux percées de Diego. Le premier et troisième but rémois passent dans son dos. Ça ne pardonne pas.
  • A Toulouse, le trio Trejo-Ben Yedder-Braithwaite fut décisif. L’Argentin en particulier a été au-dessus du lot par sa vision du jeu et la construction des attaques. A Lille, Boufal confirme journée après journée qu'il est la bonne pioche du mercato d'hiver en L1. Rozenhal, Basa et Pavard ont été pris de vitesse par les offensives toulousaines.
  • Un joueur à sortir de ce Bordeaux-Nantes: Diego Rolan. L'Uruguayen, auteur d'un doublé, a été le pion essentiel de la victoire des Girondins, branchés sur courant alternatif. Toujours disponible pour jouer en appui, actif pour réaliser des appels sur les ailes, l'attaquant a montré ses qualités de joueur complet. Notons également la nouvelle entrée décisive de Nicolas Maurice-Belay, au départ de l'action à trois menant au deuxième but des Girondins.
  • Alphonse Areola et Gaël Danic ont été les grands artisans du hold-up réalisé par Bastia à Rennes (0-1). Largement dominés et réduits à 10, les Corses peuvent remercier leur gardien qui a repoussé les nombreuses tentatives bretonnes dont un penalty de Ntep. Une réussite qui a inspiré Gaël Danic, ancien Rennais, auteur du but de la victoire sur la seule incursion corse dans le camp adverse en deuxième période. Paul-Georges Ntep a payé cher sa suffisance sur son penalty arrêté après une course d'élan complètement décousue.
  • A Caen, Nicolas Benezet, auteur d'un doublé, et Rémy Vercoutre, décisif sur six interventions, ont porté les Normands face à l'OL. Côté lyonnais, Nabil Fekir n'est pas sorti de sa mauvaise passe actuelle et Clément Grenier a eu du mal à exister derrière les deux attaquants.

Areola (Bastia) décisif face à Rennes

Crédit: AFP

Ligue 1
Lyon rend les armes, le PSG fonce vers le sacre
09/05/2015 À 16:50
Ligue 1
L'OM recrute l'international japonais Hiroki Sakai
23/06/2016 À 16:01