Avec ce résultat, c'en est fini pour le titre?
Hubert Fournier : On ne va pas parler titre après avoir pris trois buts. Oui, forcément, c'est la perte du titre. C'est surtout aussi parce qu'on a pas eu les épaules assez solides pour prétendre aller jusqu'au bout. On a lâché prise, sur un match où on a affiché beaucoup trop de suffisance et d'insuffisances durant l'ensemble de la rencontre, même si en seconde période, on a eu un petit regain. Mais ce n'était pas suffisant face à une équipe caennaise qui a affiché, elle, les attitudes et l'engagement nécessaires pour aller jusqu'à son maintien.
Dans quel domaine votre équipe a-t-elle le plus péché?
Ligue 1
Lyon rend les armes, le PSG fonce vers le sacre
09/05/2015 À 16:50
H.F. : Sur ce match-là on a été quand même défaillant dans plein de domaines. Au début de match, au milieu de match, jusqu'à la fin du match, on a jamais vraiment trouvé un équilibre qui puisse nous permettre d'espérer revenir dans cette partie.

Alexandre Lacazette (Lyon) tête basse

Crédit: AFP

Comment votre équipe peut-elle réagir pour assurer au moins la deuxième place?
H.F. : On doit se remettre en cause, collectivement, tous ensemble, le staff et l'entraîneur en premiers. On verra la réponse qu'on va pouvoir amener contre Bordeaux. J'ai tendance à croire qu'on vaut mieux que ce qu'on a montré ce soir. Ça nous permettre de finir sur une bonne note. On a un match important vu que c'est notre dernier match à domicile, à Gerland. A nous de retrouver nos esprits et surtout d'afficher d'autres attitudes, d'autres comportements qu'on a montré sur cette partie.
Les grosses impressions laissées par Paris ces dernières semaines ont-elle pu affecter le moral de vos joueurs?
H.F. : Si c'est là l'explication, ça veut dire qu'on était pas suffisamment solides pour aller jusqu'au bout avec eux. Il faut dire qu'on avait face à nous une équipe qui est à un rythme incroyable et c'est vrai que quand on voit le match d'hier où ils en mettent encore six, ça a peut-être un peu joué mentalement. Mais ce n'est pas suffisant pour expliquer les insuffisances affichées pendant 90 minutes ce soir. On peut concevoir qu'on est en fin de saison et que peut-être certains sont un peu physiquement moins bien qu'ils n'ont été. Et peut-être pour certains aussi la pression a été un peu difficile à supporter.
Ligue 1
Un récital contre Guingamp et six points d'avance: le PSG ne laisse plus le choix à l'OL
08/05/2015 À 20:21
Ligue 1
Neymar étincelant, but gag et pelouses indignes : les Tops et Flops de la 2e journée
IL Y A 19 HEURES