AFP

Ligue 1, l'antisèche de la 1re journée : Pour la reprise, tout le monde est "loco"

Jusqu'à Monaco, la reprise était "loca"

Le 11/08/2014 à 00:11Mis à jour Le 11/08/2014 à 00:33

Les Merlus ont parachevé un week-end plein de surprises en dominant l'AS Monaco dimanche. Si seulement cela pouvait durer. Notre antisèche de la 1re journée.

La question : Combien de temps la L1 restera-t-elle "loca" ?

Est-ce à dire que l'été nous a changé le football et que la L1 va continuer à pareil rythme ? On aimerait, on se prend même à espérer que Lille et Metz (auteurs du seul 0-0) prennent le pli, mais rien n'est moins sûr. Le retour des vacances est souvent propice aux soirées pleines de buts, jusqu'à 31 lors de la première journée à l'été 2011. A Marseille, Bielsa demandera sûrement à ses joueurs d'insister vers l'avant, pour continuer à enfiler les buts, mais il tonnera également contre les errements défensifs qui ont permis à Bastia d'en inscrire trois. Dans le même élan, c'est toute la Ligue 1 qui va resserrer ses boulons arrière. Elle en redeviendra beaucoup plus sage.

La note artistique : 7/10

Mouez Hassen l'avait déjà laissé entrevoir face au Barça : il lui reste de sérieux progrès à accomplir dans les sorties aériennes. Le gardien niçois l'a encore montré d'entrée de match, contre Toulouse : il s'élève dans les airs, manque le ballon, percute son capitaine Mathieu Bodmer et fait un soleil avant de s'effondrer lourdement sur le sol. C'est complètement manqué, mais la pirouette du jeune Franco-tunisien a détourné l'attention de Martin Braithwaite, privé de l'ouverture du score par l'intervention de l'arbitre.

Mouez Hassen (OGC Nice) a bien tenté de prendre ses responsabilités dans les airs face à Toulouse... dans la douleur.

Mouez Hassen (OGC Nice) a bien tenté de prendre ses responsabilités dans les airs face à Toulouse... dans la douleur.Panoramic

L'image

Radamel Falcao n'avait plus marqué en Ligue 1 depuis novembre 2013. Pour son retour de blessure, le Colombien a vite retrouvé ses marques, avec un penalty transformé moins de vingt minutes après son entrée en jeu.

Le but de Falcao n'a pas suffi pour Monaco face à Lorient

Le but de Falcao n'a pas suffi pour Monaco face à LorientAFP

On en reparlera cette semaine

  • Le Stade Malherbe de Caen n'avait jamais été leader de la Ligue 1. Sa saison est-elle déjà réussie ?
  • Sept entraîneurs découvraient la Ligue 1 ce week-end, Leonardo Jardim est le seul à s'être incliné pour sa première. Forcément, certains à Monaco vont ressasser le départ de Claudio Ranieri.
  • Le centre de formation lyonnais tourne à plein régime : les huits buts inscrits par les hommes d'Hubert Fournier cette saison (6 en Ligue Europa, 2 dimanche contre Rennes) l'ont été par des joueurs issus de Tola Vologe.
  • Yacine Bammou, buteur pour Nantes face à Lens (1-0), était vendeur dans une boutique du PSG il y a quelques mois encore. Reste-t-il d'autres talents à aller piocher dans ce fameux vivier du football français ?
  • Pas de concurrence pour Ibra ? Vraiment ? L'attaquant suédois a lancé les hostilités avec un doublé vendredi à Reims. Cinq joueurs l'ont imité samedi soir : Christopher Maboulou (Bastia), André-Pierre Gignac (OM), Mathieu Duhamel (Caen), Mevlut Erding (ASSE) et Dario Cvitanich (Nice).
  • Pas de polémique Fiorèse ou de scandale Yepes : la Ligue 1 a parfaitement maîtrisé la "révolution arbitrale" marquée par l'introduction de la bombe spray.
  • Les nouveautés capillaires de l'été, il faudra bien qu'on en parle. Et peut-être du RC Lens, aussi.
  • Tout en percussion, Florian Thauvin a brillé pour le premier match officiel de l'OM cette saison. Et quelque chose nous dit que ce n'est pas seulement l'air bastiais qui lui a donné des jambes.
  • Pour Steve Mandanda en revanche, l'été n'a pas résolu grand-chose : le gardien international est toujours à l'OM et il y commet toujours des boulettes.
  • Grégoire Puel a beau être très critiqué, et même sifflé par le public niçois, il s'est fendu de deux passes décisives pour la reprise de la Ligue 1. Comme Javier Pastore, en fait.
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0