Panoramic

Ligue 1 - Reims - Monaco (1-3) : L'ASM s'impose à Reims et est dans la course au titre

C'est désormais une certitude : il faudra compter avec Monaco

Le 22/03/2015 à 18:50Mis à jour Le 22/03/2015 à 23:04

Vainqueur à Reims lors de la 30e journée (1-3), l'AS Monaco réussit l'une des belles opérations du week-end. Les futurs adversaires de la Juventus reviennent provisoirement à une longueur de Marseille, troisième. Et, surtout, pointent désormais à six points du leader parisien, avec un match en plus à disputer. Monaco est aussi dans la course au titre.

Pas de coup de barre pour Monaco. Après sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions mardi, malgré sa défaite face à Arsenal (0-2), l'ASM a su rester mobilisée pour aller chercher à Reims une troisième victoire consécutive en Ligue 1 dimanche, lors de la 30e journée (1-3). Elle a fait la différence dans le premier quart d'heure grâce à des buts de Fabinho (5e) et Anthony Martial (14e), avant de se mettre à l'abri en fin de match sur une tête de Nabil Dirar (79e).

L'équipe de Leonardo Jardim reprend ainsi la quatrième place momentanément abandonnée à Saint-Etienne, vainqueur de Lille en début d'après-midi (2-0). Elle a de nouveau un point d'avance sur les Verts, et elle reste à quatre longueurs du troisième, l'OM (vainqueur de Lens en soirée 0-4). Reims, qui n'a pu que réduire l'écart par Diego Rigonato (70e), reste à la 15e place, trois points seulement devant le premier relégable, Toulouse.

Moutinho, monsieur caviars

Les hommes de Jean-Luc Vasseur pourront regretter un premier quart d'heure manqué, au cours duquel Monaco a exploité leurs erreurs défensives sous l'impulsion d'un João Moutinho inspiré. D'un extérieur du pied bien dosé, le Portugais a trouvé Fabinho, totalement seul sur la droite de la surface, dont la frappe puissante n'a laissé aucune chance à Kossi Agassa (0-1, 5e). D'une déviation de la tête, Moutinho a ensuite lancé Anthony Martial, qui a permis à l'ASM de faire le break d'un lob bien ajusté à l'entrée de la surface (0-2, 14e).

Inefficace en défense, Reims l'a aussi été en attaque. Si les Rémois ont eu le mérite de sortir la tête de l'eau après cette entame délicate, ils n'ont en revanche pas été suffisamment précis pour réduire rapidement l’écart au score. Prince Oniangue (22e, 43e), Aïssa Mandi (39e) et Odair Fortes (63e) ont manqué le cadre en bonne position, avant que Diego Rigonato ne parvienne enfin à trouver les filets d'une superbe frappe instantanée à l'angle de la surface (1-2, 70e).

L'AS Monaco poursuit sa série à Reims.

L'AS Monaco poursuit sa série à Reims.AFP

Un but en forme de sanction pour les hommes de Jardim parfois maladroits au moment de tuer le match. Martial (45e+1, 50e) a manqué le cadre à deux reprises face à Agassa, qui a sorti le grand jeu sur une volée spontanée de Layvin Kurzawa (48e). Une nouvelle fois abandonné par sa défense, le gardien rémois n'a en revanche rien pu faire sur une reprise de la tête de Nabil Dirar, servi par Yannick Ferreira-Carrasco sur coup franc (1-3, 79e). Monaco a ainsi scellé un succès qui lui permet de pointer à six points du PSG, avec un match en plus à jouer. Oui, il faudra bien compter sur l'ASM dans la course au titre.

0
0