AFP

OM-Lorient (3-5) : Marseille pensait avoir touché le fond, il creuse encore

L'OM pensait avoir touché le fond : il creuse encore

Le 24/04/2015 à 22:25Mis à jour Le 24/04/2015 à 22:56

LIGUE 1 - Incroyables de fébrilité face à Lorient (3-5), les Marseillais ont concédé leur quatrième revers consécutif, vendredi. La course à la Ligue des champions se complique sérieusement pour l’équipe de Marcelo Bielsa : elle pourrait pointer à cinq longueurs du podium à l’issue de cette 34e journée. Les Merlus, portés par un doublé de Jordan Ayew, sortent de la zone rouge.

On ne peut décidément jamais savoir sur quel pied danser avec l'OM. Absente, puis renversante, puis désespérante, l'équipe de Marcelo Bielsa a fini par s'incliner au Vélodrome vendredi, face à Lorient (3-5), en ouverture de la 34e journée de Ligue 1.

Un scénario rocambolesque pour une quatrième défaite consécutive, qui complique sérieusement leur quête d’une place en Ligue des champions : les Marseillais restent à deux points du podium. Ils pourraient en compter cinq de retard sur le troisième si Monaco s’impose à Lens dimanche. Pire, la quatrième place de l’OM ne tient désormais plus qu’à un fil. Un nul suffira à Saint-Etienne dimanche face à Montpellier pour s’en emparer.

Les Merlus prennent pour leur part un gros bol d'air dans la course au maintien. Dans la zone rouge au coup d'envoi, ils font un bond jusqu'à la 14e place du classement, un point devant Evian-Thonon, Gaillard, désormais premier relégable. L'équipe de Sylvain Ripoll se souviendra de ce déplacement sur la Canebière, surtout si cette victoire devait contribuer à son maintien en fin de saison.

A Marseille, elle a surtout eu le mérite d'exploiter les lacunes d'un adversaire pourtant parti sur des bonnes bases, avec trois occasions pour Florian Thauvin (6e, 8e) et André-Pierre Gignac (8e). L'inefficacité marseillaise a été à l'image de son attentisme en défense, sanctionné par Jordan Ayew (0-1, 9e) puis François Bellugou (0-2, 14e) sur les deux premières occasions lorientaises dans le quart d'heure initial.

Nkoulou relance Lorient

L'OM a mis un temps fou pour se remettre de ce double coup de massue. Mais sa réaction a fini par venir en seconde période sous l'influence, comme d'habitude, de Dimitri Payet. Sur deux coups de pied arrêtés, le stratège marseillais a été à l'origine de la réduction de l'écart d'un André Ayew positionné en arrière gauche (1-2, 58e), puis de l'égalisation de Jérémy Morel (2-2, 67e).

André Ayew, titularisé au poste de latéral gauche lors d'OM-Lorient.

André Ayew, titularisé au poste de latéral gauche lors d'OM-Lorient.AFP

On pensait alors que Marseille allait renverser la situation pour de bon. Mais pas du tout. Dans la minute suivante, Nicolas Nkoulou a remis Lorient dans le droit chemin avec une relance manquée parfaitement exploitée par Romain Philippoteaux (2-3, 68e). Et malgré l'égalisation du remplaçant Michy Batshuayi (3-3, 76e), les Merlus ont fini par avoir le dernier mot en marquant deux fois en deux minutes par l'insaisissable Jordan Ayew (3-4, 84e), puis Mathias Autret, en deux temps face à Steve Mandanda (3-5, 86e). Deux minutes qui symbolisent bien cet OM incorrigible. Et dont les ambitions n'en finissent plus d'être revues à la baisse, chaque semaine.

0
0