Pour lui, c’est évident : l'OL "a largement les moyens" de décrocher le huitième titre de son histoire. Invité de la web-émission "La cour des Gones", Rémi Garde a débattu de la course au titre de champion de France. Pour l'ancien entraîneur de l'OL, en dépit des résultats du week-end, il faut toujours parler d'une "course à trois" entre Lyon, Paris et Marseille : "C'est prématuré d'écarter l'OM, surtout à la vue de son match de dimanche à Saint-Etienne".
"L'OL peut être champion, je ne dis pas cela pour mettre la pression, a-t-il insisté en coulisses de l’émission. Je le dis car l'OL est l'équipe qui pratique le meilleur football de la L1 cette saison. Ce serait une récompense méritée si l'OL décrochait ce titre". Et pas question pour lui de s'approprier la réussite de l'équipe d'Hubert Fournier, même si beaucoup de joueurs et de spécialistes soulignent l'héritage qu'il a laissé à son successeur : "Je ne peux pas nier que cela me fait extrêmement plaisir, j'espère avoir laissé le club dans une bonne situation. Mais je ne veux pas plus que cela revendiquer cet héritage, ce serait très désobligeant par rapport au travail fourni aujourd'hui par Hubert Fournier, pour lequel j'ai beaucoup de respect."
Le tweet de Razik Brikh
Ligue 1
Pour Ayew, Turpin a une dent contre l'OM. Est-ce vraiment le cas ?
23/02/2015 À 15:50

"Lacazette a râlé un peu avec moi au début"

Interrogé sur la réussite d'Alexandre Lacazette, devenu titulaire sous ses ordres, et de Nabil Fékir, qu'il a lancé en Ligue 1 mais peu utilisé, Rémi Garde n’hésite pas à glisser quand même quelques petits rappels derrière ses éloges :
La saison d'Alex est la suite logique de son talent et de son travail. Avec moi, il a râlé un peu mais il a d'abord joué à droite, ce qui l'a énormément fait progresser en termes de volume de jeu.
L’ancien coach des Gones s’est également exprimé sur la montée en puissance de Nabil Fékir, auteur de neuf buts et sept passes décisives en L1 : "Concernant Nabil, il n'était peut-être pas encore l'an dernier celui qu'il est aujourd'hui. Comme il a dit, il n'a aussi pas ressenti toute la confiance qu'il ressent cette saison, il y avait aussi davantage de concurrence. Je suis ravi pour lui car il n'a jamais eu un mot de travers l'an passé même si je sentais bien qu'il était déçu. Il a très bien travaillé à chaque fois qu'il a joué en CFA. S'il réalise aujourd'hui une saison pleine, c'est parce qu'il a bien bossé avant."

Nabil Fekir (Lyon) et Alexandre Lacazette (Lyon) après un but face à Reims en Ligue 1 - 04/12/2014

Crédit: AFP

Direction Newcastle ? "J'ai un devoir de confidentialité dans ce dossier-là"

Parti du banc de l'OL pour se régénérer, Rémi Garde cachait difficilement sur le plateau son envie de reprendre du service, ce qu'il nous a ensuite confirmé à demi-mots : "Je ne peux pas dire que je suis désespéré de revenir sur un banc (sic), loin de là. Mais je peux dire facilement que j'ai beaucoup aimé cette expérience d'entraîneur. J'avais besoin de récupérer, de me ressourcer, mais j'avais probablement attrapé un début de virus pour ce métier. Il n'est pas exclu que je revienne un jour."
Dès la saison prochaine? "J'ai des contacts qui ne sont pas toujours connus, je n'ai d'ailleurs pas spécialement envie que ça se sache. Je ne ferme la porte à rien, ni à prendre une autre année sabbatique, ni à plonger dans un projet qui me conviendrait." Concernant ses supposés contacts avec Newcastle, Rémi Garde est resté fidèle à ses dernières non-déclarations sur le sujet : "J'ai un devoir de confidentialité dans ce dossier-là. Je vais être très honnête et très intègre par rapport aux dirigeants de Newcastle, je ne peux pas dire en plus."

Rémi Garde lors de la défaite de Lyon contre Lorient (0-1, Ligue 1 2013-2014)

Crédit: Panoramic

"Je ne peux pas écarter l'idée de revenir à l’OL"

En mai dernier, peu après le départ de Rémi Garde de son poste d'entraîneur de l'OL, Jean-Michel Aulas laissait entendre qu'il continuerait parfois à consulter son ancien protégé, le JDD allant même jusqu'à annoncer que Rémi Garde serait le futur conseiller de JMA. Qu'en est-il aujourd'hui? "Ce n'est absolument pas le cas, je n'ai aucun rôle. J'ai effectivement de très bonnes relations avec le président, avec Bernard (Lacombe), avec les gens que je connais. Cette séparation a été une période difficile pour tout le monde mais il y a beaucoup de respect entre les deux parties. Aujourd'hui, nous avons des relations cordiales, mais pas du tout professionnelles."
Dans "La cour des Gones", Rémi Garde avait rappelé son "respect" pour le club et pour Hubert Fournier, tout en rappelant que "la porte n'est pas fermée". "Je ne peux pas écarter l'idée de revenir car je suis resté en bon terme avec tout le monde mais il n'y a absolument rien de prévu." Ce qui ne signifie pas que cela ne sera plus jamais le cas.
Ligue 1
Lacazette-Fekir, ce duo qui fait vivre l'OL
22/02/2015 À 20:58
Transferts
Fanni quitte l'OM et rejoint Garde à Montréal
06/03/2018 À 07:50