Thierry Braillard se pose la question de la professionalisation des arbitres de football

Thierry Braillard se pose la question de la professionalisation des arbitres de football
Par AFP

Le 18/10/2014 à 14:33Mis à jour Le 18/10/2014 à 15:33

Le secrétaire d'Etat aux sports a réagi après la prestation controversée de M. Rainville lrs du match Lens- Paris Saint-Germain.

"L'arbitrage français ne se porte pas bien", a affirmé le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard samedi, interrogé sur l'arbitrage du match de Ligue 1 de football entre Lens et le Paris SG vendredi soir. "Je crois que le statut de l'arbitre est une vraie question que les instances du football doivent se poser", a ajouté le secrétaire d'Etat, à l'antenne de itélé, dans le cadre de la polémique autour des trois cartons rouges distribués par Nicolas Rainville, l'arbitre de cette rencontre.

"C'est un statut un peu hybride, est-ce qu'il ne faut pas professionnaliser définitivement les arbitres de football ? Je crois que la question est posée", a estimé M. Braillard, rappelant au passage que "lors de la Coupe du monde de football au Brésil il n'y avait pas d'arbitre français sélectionné". L'arbitre de la rencontre a exclu trois joueurs en l'espace de six minutes vendredi soir, sur la pelouse du stade de France, pour le compte de la 10e journée: le Lensois Gbamin d'abord, puis l'attaquant parisien Cavani ensuite, et enfin le Lensois Lemoigne, pour une second carton jaune à chaque fois.

Concernant Edinson Cavani, l'attaquant uruguayen du PSG, M. Rainville lui a d'abord reproché d'avoir célébré son but sur penalty en mimant un tir au fusil en direction des supporters lensois. Puis il l'a expulsé quand celui-ci lui a touché le bras en tentant d'obtenir des explications.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0