AFP

Un mois après son incarcération, l'avocat de Souleymane Diawara demande à nouveau sa libération

Un mois après son incarcération, l'avocat de Diawara demande à nouveau sa libération
Par AFP

Le 09/05/2015 à 13:24Mis à jour Le 09/05/2015 à 13:41

LIGUE 1. Selon Eric Dupond-Moretti, le défenseur de l'OGC Nice Souleymane Diawara "n'a rien à faire en prison". Il est mis en examen pour extorsion.

L'avocat Me Eric Dupond-Moretti va demander à nouveau la remise en liberté du joueur de l'OGC Nice (L1) Souleymane Diawara en détention provisoire depuis presque un mois, a-t-il indiqué samedi. Le célèbre pénaliste lillois, qui assure la défense du joueur sénégalais au côté de Me Christian Saint-Palais, juge cette histoire "inacceptable", estimant que son client "n'a rien à faire en prison" alors qu'il présente "des garanties de représentation et qu'il a un travail".

Selon Me Dupond-Moretti depuis presque un mois que Souleymane Diawara, 36 ans, a été mis en examen pour extorsion et tentative d'extorsion au préjudice d'un vendeur de voitures de luxe, ce "temps n'a servi à rien" et l'enquête n'a pas avancé. "Les faits sont contestables et contesté. Et (Souleymane Diawara) a été victime, à au mois deux reprises, d'un aigrefin", a expliqué l'avocat déplorant que la justice n'ait pour le moment pas engagé de poursuite contre cet homme "qui a un casier long comme le bras"

Le 19 mars, le frère de Souleymane, Adama Diawara et quatre hommes s'étaient rendus au domicile à Reillanne (Alpes-de-Haute-Provence) d'un ancien militaire qui avait vendu une Porsche Cayenne au footballeur, afin de lui réclamer le remboursement d'une somme de 49.800 euros - versée en liquide en 2013 - car la voiture était en fait un véhicule volé. Les auteurs de cette opération commando assurent n'avoir usé d'aucune violence, ne portant pas d'arme. Souleymane et Adama Diawara sont en détention provisoire depuis le 10 avril. A la mi avril, la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait rejeté une première demande de remise en liberté.

0
0