Ce match nul vous semble-t-il logique ?

W. S. : Non. Je pense que Caen méritait les trois points et pas nous. On est dans le dur, vraiment dans le dur, on n'a pas de solutions. On a certains comportements qui montrent que l'on est dans une phase compliquée. Il va falloir réagir rapidement car samedi il y a un petit voyage à Paris, si on y va avec notre sac, ça serait bien de rentrer avec notre sac et pas une valise supplémentaire. Je n'ai pas vu de joueurs qui avaient envie de se projeter vers l'avant, qui avaient envie de marquer des buts, je n'ai pas vu de joueurs qui avaient envie de faire des efforts pour le partenaire, se déplacer quand on avait le ballon, donc ça devient très compliqué pour jouer au foot. Je me sens un peu honteux par rapport au spectacle proposé ce soir. Il y a des matches parfois compliqués, des matches où il faut savoir prendre un point, même à domicile.

Ligue 1
Bordeaux rame encore, Paris en profite et Marseille jubile
19/10/2014 À 16:47

Eprouvez-vous un tel sentiment pour la première fois ?

W. S. : Oui parce qu'autant à Guingamp (1-2), c'était une très mauvaise entame et on avait bien fini le match, Reims (0-1) on perd sur un fait malheureux mais ce soir c'est plus dans les comportements. Je suis gêné, il va falloir trouver des solutions rapidement. Malheureusement, on n'a pas 36 solutions, on n'a pas un effectif très large. Si on avait un effectif complet, on se poserait la question de savoir : "est-ce qu'un joueur mérite de jouer le week-end prochain ?".

Le tweet de Frédéric Laharie

Vous êtes en colère ?

W. S. : La colère, on peut l'exprimer en criant fort dans un vestiaire, en étant crû dans les propos. Forcément je suis en colère mais on est 3e au classement, je n'ai pas envie de les enfoncer plus. ce sont des professionnels, ils savent tous qu'ils ont fait un non-match ce soir, on va rester dans le langage du foot et on va attendre une réaction le week-end prochain.

Pensez-vous qu'il s'agisse d'un problème physique ?

W. S. : Cela m'embêterait que ce soit physique sachant que l'on joue une fois par semaine. On avait ménagé certains joueurs qui avaient joué en sélections nationales, et on n'a quand même pas trouvé la solution. Caen, défensivement, était très prenable mais offensivement, ils nous ont fait mal. Même si sur l'ensemble du match la possession était légèrement plus de notre côté, Caen peut être plus frustré que nous. A Paris, il va falloir montrer autre chose pour pouvoir prétendre avancer dans ce championnat.

Ligue 1
Cet Olympique de Marseille est irrésistible
19/10/2014 À 13:52
Ligue 1
Pourquoi Bordeaux pourrait prendre l'accent allemand avec Sagnol
03/10/2014 À 06:44