Jean-Michel Aulas est monté au créneau après le nul décroché par l'OL à Nantes (0-0) mardi. Le président lyonnais se satisfait de ce point décroché à l'extérieur, qui permet à son équipe de se rassurer après trois défaites consécutives, mais ce n'est pas la seule chose qu'il retiendra de ce déplacement à la Beaujoire.
JMA a vu "une ou deux attitudes" qui ne lui conviennent pas comme il l'a confié au micro de Canal + après la rencontre : "Quand on sort et qu'on ne salue pas l'entraîneur, c'est un casus belli (Ndlr, un acte de nature à déclencher des hostilités entre deux états). Il faut que les joueurs remis en cause acceptent de l’être. On avait besoin de se sécuriser. C’est normal que le coach fasse tourner."
S'il ne cite pas de nom à l'antenne, le joueur visé est clairement identifiable. Il s'agit de l'un de ses recrues phares de l'été : Claudio Beauvue. L'ancien Guingampais, remplacé par Rachid Ghezzal à la 75e minute, n'a pas salué Hubert Fournier en regagnant le banc de touche et une colère froide se lisait sur son visage. Son comportement n'a pas du tout plu à son président comme il l'a confirmé en commentant une courte vidéo de la scène sur l'un de ses terrains de jeu préféré, Twitter, quelques minutes plus tard. "Étrange réaction qui m'interpelle …", a écrit Jean-Michel Aulas.
Ligue 1
En panne d'inspiration, Lyon continue de piétiner
01/12/2015 À 21:54

"Il y a du ménage à faire"

Le dirigeant de l'OL n'a pas non plus caché son agacement de voir des secrets de vestiaires être dévoilés dans la presse avant ce match. "Des choses sont sorties dans une certaine presse, des choses internes aux vestiaires. Ça veut dire qu'on n’est pas bons sur le terrain, mais qu'il y a aussi un ménage à faire", a promis Aulas. "On va reprendre un peu plus de choses en main", poursuit-il. Les coéquipiers du capitaine Gonalons peuvent s'attendre à une prochaine visite musclée de leur président dans le vestiaire.

Jean-Michel Aulas, la mine grave lors de la défaite de Lyon face à Montpellier (2-4)

Crédit: Panoramic

Ligue 1
Pointer les joueurs du doigt, la stratégie douteuse et discutable d'Aulas et Fournier
30/11/2015 À 15:58
Ligue 1
Aulas dédouane Fournier : "Les joueurs n'ont pas respecté les consignes"
29/11/2015 À 08:50