Jean-Michel Aulas aime réserver, lui aussi, ses petites surprises de Noël. Le président de l'Olympique Lyonnais a annoncé, dans un communiqué publié jeudi soir sur le site officiel de son club, qu'Hubert Fournier était démis de ses fonctions d'entraîneur au profit de son adjoint, Bruno Génésio.

Ligue 1
Fournier, cinquième coach de Ligue 1 à quitter son poste cette saison
24/12/2015 À 18:46

La première décision que dévoile ce communiqué, c'est la fin de l'aventure d'Hubert Fournier comme entraîneur de l'OL. Elle était attendue depuis qu'Aulas avait mis la pression sur son entraîneur, dans un entretien accordé à notre site le 4 décembre. Le communiqué de l'OL ne prend toutefois pas la peine de citer le nom de Fournier, pas plus qu'il ne précise les modalités de cette séparation.

Hubert Fournier avec Lyon

Crédit: AFP

Tout juste le club rhodanien se contente-t-il de rappeler que "la première partie de saison de l'OL a été nettement en-dessous des attentes du club". En conséquence, les dirigeants lyonnais ont décidé de "modifier l'organisation du staff de l'équipe professionnelle", en commençant par nommer à sa tête Bruno Génésio, "au moins jusqu'à la fin de la saison".

Génésio dirigera l'entraînement dès lundi

Celui-ci prendra ses fonctions lundi 28 décembre, lors de la reprise de l'entraînement des Gones. Il tiendra, le jour même, une conférence de presse commune avec Jean-Michel Aulas, "pour préciser les contours de cette nouvelle organisation technique." L'arrivée d'un ou plusieurs anciens joueurs dans le staff technique, évoquée ces derniers jours (Sonny Anderson ? Cris ?), pourrait constituer l'une des annonces lors de cette intervention.

Bruno Génésio et Hubert Fournier (Lyon)

Crédit: AFP

Formé au club, ancien joueur de l'équipe première, Génésio était revenu à l'OL comme membre du staff technique en 2005. Il était l'un des principaux adjoints d'Hubert Fournier depuis son arrivée à l'été 2014. Aulas a donc privilégié la solution interne, peu coûteuse et moins problématique en termes d'adaptation, à l'arrivée d'un nouveau technicien français ou étranger. Des "hypothèses" pourtant "étudiées" ces derniers jours, à en croire le communiqué du club.

Finalement, c'est bien le choix de la facilité qui a été fait. Reste à voir si Génésio, éphémère - et peu fructueux - entraîneur principal de Villefranche-sur-Saône (1999-2001) et Besançon (2004-2005) en divisions inférieures, saura relever le défi de l'entrée dans le Grand Stade et de la course à la deuxième place.

Ligue 1
Propulser Génésio sur le devant de la scène, le choix contesté et risqué d'Aulas
24/12/2015 À 18:24
Ligue 1
Aulas : "Ma décision est prise"
24/12/2015 À 14:49