Panoramic

Michel avait demandé une réaction d'orgueil : il a été entendu

Michel avait demandé une réaction d'orgueil : il a été entendu

Le 25/10/2015 à 21:30Mis à jour Le 25/10/2015 à 21:40

LIGUE 1 – Après une série de sept matches sans victoire, Marseille a su réagir en s'imposer à Lille (1-2). Le message de l'entraîneur Michel a été entendu. Mais les joueurs ont conscience que tout cela demeure fragile...

Après la défaite à Braga, il y a eu explication dans les vestiaires de l'OM. Et, à l'arrivée, réaction d'orgueil sur le terrain, où les Marseillais ont démontré engagement et cohésion pour venir à bout de Lille (1-2) et signer ainsi leur premier succès depuis mi-septembre.

"C'est une grande victoire, a soufflé Romain Alessandrini. Nous étions dans l'urgence, il fallait prendre des points. On a vu que l'on pouvait être solidaires, prendre des points et être costauds. Cela faisait quelques semaines que l'on parlait beaucoup mais qu'on agissait peu. Cette fois, on a agi. Sur le coup, la défaite contre Braga a fait mal, mais elle nous a permis de nous regarder dans les yeux et d'arrêter de nous cacher. On s'est comportés en hommes."

Des "hommes" : c'est justement ce que Michel, leur entraîneur, avait demandé à voir sur le terrain contre Lille. Il a été entendu. Bien sûr, Marseille n'a pas effacé d'un coup tous les doutes nés d'un début de saison compliqué, marqué surtout du sceau de l'irrégularité, alternant prestations pétaradantes et mi-temps indigentes.

Batshuayi : "Il fallait montrer nos cojones sur le terrain"

Face au LOSC, l'OM a d'ailleurs encore montré ces facettes qui expliquent sa 14e place actuelle au classement de la L1 : timide durant la première demi-heure (le but de Michy Batshuayi à la 37e minute est le premier tir cadré olympien), brouillon voire désorganisé dans le dernier quart d'heure suite à la réduction du score de Sébastien Corchia...

La joie de Michy Batshuayi après son but face à Lille

La joie de Michy Batshuayi après son but face à LilleAFP

Mais entretemps, les Marseillais ont signé 45 minutes de haute facture, emmenés par un Michy Batshuayi encore une fois décisif à la pointe de l'attaque : meilleur buteur de Ligue 1 suite à sa huitième réalisation valant ouverture du score à Lille, il s'est aussi mué en passeur plein de sang-froid pour Romain Alessandrini sur le second but. "Franchement, ça nous fait du bien parce que nous n'étions pas dans une période facile, confirme le joueur belge. Il fallait arrêter de parler et montrer nos 'cojones' sur le terrain."

Mendy, Silva, Cabella, Nkoudou... Même si tout n'a pas été parfait, ils ont tous signé un match convaincant face à Lille, répondant sur le terrain à leur entraîneur qui n'avait dédouané que Mandanda, Diarra et Alessandrini dans sa mise au point d'avant-match."Maintenant, pour remonter au classement il faut que nous trouvions plus de régularité, reprend Batshuayi. C'est ce qui nous manque, sur une série de matchs mais aussi sur la longueur d'un même match."

La régularité, et aussi le bon dosage entre engagement et agressivité : tous crédités d'un troisième carton jaune en moins de dix journées, Nicolas Nkoulou, Lucas Silva et Lassana Diarra manqueront la réception de Nice lors de la prochaine journée.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0