Panoramic

Gerets, Deschamps, Blanc : Avant Emery, d’autres coaches n’ont pas hésité à écarter Ben Arfa

Gerets, Deschamps, Blanc : Avant Emery, d’autres coaches n’ont pas hésité à écarter Ben Arfa

Le 20/09/2016 à 14:18Mis à jour Le 20/09/2016 à 14:25

LIGUE 1 - Écarté par Unai Emery pour les trois derniers matches du PSG, Hatem Ben Arfa n’en est pas à son coup d’essai. Régulièrement mis en cause pour son manque d’investissement par ses différents coaches, l’international français est devenu un habitué des frasques.

L’une des plus belles rédemptions qu’a connues la Ligue 1 ces dernières années. Sans forcer le trait, la renaissance du phénix Ben Arfa la saison passée du côté de l’OGC Nice est clairement une image qui restera. Car la France du football connaît le formidable talent de Ben Arfa. Mais, jamais sur toute une saison, le gaucher ne s’était montré aussi régulier que brillant. Le tout grâce à un Claude Puel qui a su gérer le cas particulier du joueur mais également grâce à une maturité nouvelle du joueur, désormais âgé de 29 ans.

Visuel Hatem Ben Arfa

En 2008, c’est Alain Perrin qui l’écarte dans la dernière ligne droite du titre. Remplaçant après avoir éclaté au grand jour à 20 ans, Hatem Ben Arfa prend la mouche et refuse de prolonger son contrat avec l’OL. L’été suivant, malgré le départ du technicien français, il engage un bras de fer avec le club lyonnais et rejoint l’OM.

Le club marseillais croit flairer le bon coup mais quelques mois après son arrivée, il se signale par son refus d’entrer en jeu contre le PSG lors de la 10e journée. Eric Gerets est furieux et reconnaît n’avoir "jamais vu ça". L’arrivée de Didier Deschamps au club olympien laisse présager son explosion au plus haut niveau. Encore raté. Une relation conflictuelle s’instaure entre les deux hommes et le gaucher demande à être prêté à Newcastle.

Didier Deschamps et Hatem Ben Arfa sous le maillot de l'OM

Didier Deschamps et Hatem Ben Arfa sous le maillot de l'OMPanoramic

Même chez les Bleus

Un pari gagnant… dans un premier temps. A Newcastle, Ben Arfa marque quelques buts de folie et se met Saint James Park dans la poche. Son retour en sélection auprès des Bleus de Laurent Blanc est logique. Retenu pour l’Euro 2012 à la dernière minute, il s’illustre dans le vestiaire français après la défaite contre la Suède (2-0). Alors que le sélectionneur débriefe le match, il surprend Hatem Ben Arfa sur son téléphone, en train d’écrire un texto. Le début d’une très mauvaise période dans la carrière du joueur.

Car Alan Pardew, fan du joueur à ses débuts, se lasse des petits écarts du joueur et se plaint de son manque d’investissement. Ben Arfa est prêté à Hull City au début de la saison 2014. Six mois plus tard, Steve Bruce l’écarte déjà en expliquant qu’il ne "mérite pas d’être dans l’équipe". Un peu comme Unai Emery cette saison qui aura cependant pris moins le temps d’attendre.

Emery et Ben Arfa

Emery et Ben ArfaAFP

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0