AFP

La domination du PSG, le podium qui se retrouve : Les 4 choses à retenir des salaires de L1

La domination du PSG, le podium qui se retrouve : Les 4 choses à retenir des salaires de L1

Le 16/12/2016 à 09:32Mis à jour Le 16/12/2016 à 12:45

LIGUE 1 - Dans son édition de vendredi, L'Equipe révèle les salaires de la L1. Sans surprise, le PSG domine largement ce classement. Mais il y a d'autres petites choses à retenir de classement.

11 sur 15 pour le PSG

Ça ne va surprendre personne, il y a encore un monde d'écart entre le PSG et le reste des clubs de L1. Même si Zlatan Ibrahimovic est parti, Paris surdomine ce classement des salaires du championnat de France, révélé par L'Equipe ce vendredi. Sur les 15 plus gros salaires de L1, Paris place 11 de ses joueurs. Derrière le roi Thiago Silva avec ses 1 100 000 euros bruts mensuels, les Parisiens sont légion à rouler sur l'or.

Si le défenseur brésilien est désormais le seul à dépasser le million par mois, Angel Di Maria (900 000 euros mensuels brut) ou encore Edinson Cavani et Thiago Motta (800 000) ne sont pas très loin. Blaise Matuidi (750 000), Javier Pastore (750 000), Marco Verratti (500 000) complètent eux le Top 10 alors qu'Hatem Ben Arfa, Kevin Trapp, Marquinhos et Grzegorz Krychowiak pointent eux tous à 400 000 euros par mois. Le quadruple champion de France en titre ne joue clairement pas dans la même dimension quand on parle salaire.

Nice, Monaco, PSG : le Top 3 de L1 se retrouve aussi dans ce classement

C'est assez amusant de le constater : les trois premiers de L1, Nice, Monaco et donc le PSG, placent tous un joueur dans le Top 10 des plus gros salaires du championnat. Pour Paris, on a déjà abordé le sujet. Monaco place lui Radamel Falcao avec ses 600 000 euros bruts mensuels alors que Nice pointe le bout de son nez avec Mario Balotelli, qui gagne 450 000 euros bruts par mois. La seule autre formation présente dans ce Top 10 est Marseille avec Bafétimbi Gomis (420 000).

Radamel Falcao (Monaco), auteur d'un triplé à Bordeaux

Radamel Falcao (Monaco), auteur d'un triplé à BordeauxAFP

… Et c'est la même histoire pour les entraîneurs

C'est le tiercé du moment. Mais dans le désordre. Les trois entraîneurs les mieux payés de la L1 sont ceux des trois formations du trio de tête actuellement en L1. Derrière l'intouchable Unai Emery (420 000 euros mensuels brut) - qui gagne cependant moins que Laurent Blanc la saison passée (600 000) -, Lucien Favre (200 000) et Leonardo Jardim (180 000) complètent le podium. Le Marseillais Rudi Garcia (160 000) arrive juste derrière. Et c'est assez amusant de le noter : Antoine Kombouaré (110 000) touche plus à Guingamp que son prédécesseur Jocelyn Gourvennec parti à Bordeaux où il perçoit 100 000 par mois. Pour l'anecdote, ce dernier gagne autant que Bruno Genesio (Lyon).

Mario Balotelli et Lucien Favre avec Nice en 2016.

Mario Balotelli et Lucien Favre avec Nice en 2016.AFP

Pour bien gagner en L1, il faut viser le club des six

Pour très bien gagner sa vie en Ligue 1, il vaut mieux jouer au PSG. Ça, ce n'est pas une nouvelle. Mais les joueurs peuvent aussi viser un Top 6, où ils savent qu'ils peuvent demander un peu plus. Dans le Top 30 des salaires de L1 (des joueurs qui gagnent entre 240 000 à 1 100 000), il n'y a en effet que six formations. Aux côtés du PSG évidemment se trouvent Monaco (3 joueurs : Falcao, Moutinho et Mendy), Nice (2 joueurs : Balotelli, Dante), Marseille (3 joueurs : Gomis, L. Diarra, Thauvin), Bordeaux (Ménez) et… Lyon (8 joueurs).

Avec Lacazette, Valbuena, Grenier, Fékir, Nkoulou, Gonalons, Yanga-Mbiwa et Rafael, l'OL est le deuxième club à placer le plus des joueurs dans ce Top 30. Les Gones ne font d'ailleurs pas de jaloux. D'Alexandre Lacazette (350 000) à Rafael (250 000), les principaux salaires lyonnais sont tous compris dans une fourchette assez serrée.

0
0