Getty Images

Ligue 1 - Héros improbable, attaque de folie, noyade stéphanoise : les tops et les flops de mercredi

Héros improbable, attaque de folie, noyade stéphanoise : les tops et les flops de mercredi
Par Eurosport

Le 17/01/2018 à 23:47Mis à jour Le 18/01/2018 à 10:58

LIGUE 1 - Les rencontres de la 21e journée ont offert leur lot de rebondissements et de spectacle mercredi soir. Angers s'en est remis à son défenseur Thomas, auteur d'un doublé, Paris en a passé huit à Dijon tandis que Saint-Etienne s'est complètement noyé à Metz.

Les tops

  • Romain Thomas, héros improbable
Romain Thomas, double buteur face à Troyes

Romain Thomas, double buteur face à TroyesGetty Images

  • Paris, l'attaque de folie
  • On n'arrête plus le FC Metz

Le FC Metz peut-il croire à une folle remontée ? La question peut prêter à sourire tant le nombre de journées restantes cette saison (17) laisse son énorme lot de points à prendre (51). Il n'empêche, la simple possibilité de poser cette question en dit long sur le changement de visage opéré par les Grenats depuis plus d'un mois. Avec une seule victoire lors des 16 premières journées (14 défaites), le club de Moselle pointait à 14 longueurs de cette 17e place assurant le maintien. Mais ça, c'était avant une série d'invincibilité de 5 matches (3 victoires, 2 nuls) et ce nouveau succès plein d'envie et d'audace contre Saint-Etienne mercredi soir (3-0). La distance avec le 17e est désormais deux fois moins grande (7 points) et l'espoir du maintien, improbable il y a un mois, est devenu tout à fait crédible. Incroyable.

  • N’Dombélé-Mendy, jokers gagnants

On aurait pu parler de Nabil Fekir, auteur de son 15e but de la saison. Mais la prestation séduisante de l’OL à Guingamp (0-2) doit beaucoup au sang frais injecté dans le onze de départ rhodanien par Bruno Genesio. Au four et au moulin, Tanguy N’Dombélé a amené tout le liant qu’il avait pu manquer face à Angers dimanche (1-1) et a prouvé que sa place était bel et bien dans le onze de départ. Passeur décisif génial pour Houssem Aouar, Ferland Mendy a lui profité de l’absence de Marçal pour se rappeler au bon souvenir de son coach. Solide derrière et entreprenant devant, à l’image de son rush magnifique en première période, le jeune latéral gauche a marqué des points dans la rotation lyonnaise. A confirmer rapidement.

Les flops

  • Une défense stéphanoise catastrophique

L'ASSE espérait beaucoup mieux de son déplacement à Metz, fort d'une victoire contre Toulouse dimanche (2-0) et de la première de Yann M'Vila au milieu. Bémol, les Verts se sont sabordés en Moselle, menés 2-0 après 16 minutes et ces mauvaises relances de Cheik M'Bengue et Loïc Perrin qui ont amené les buts d'Emmanuel Rivière (1-0, sp, 13e) et Matthieu Dossevi (2-0, 16e). Le capitaine stéphanois, pour son deuxième match depuis son retour, aurait même pu coûter un troisième but avant la demi-heure sans un Jessy Moulin excellent dans son but (21e). Le portier remplaçant de Stéphane Ruffier a d'ailleurs terminé la rencontre avec cinq parades importantes, preuve des énormes difficultés défensives des Verts… mais aussi de la très belle copie rendue par les Messins.

  • Maignan - Samassa, sale soirée

Engagés dans la lutte pour le maintien, Lille et Troyes ont perdu des points précieux mercredi soir. Battus respectivement par Rennes (1-2) et Angers (3-1), Nordistes et Aubois n'ont pas pu cette fois-ci compter sur leurs gardiens, bien au contraire. Lille menait "tranquillement" jusqu'à la 85e minute quand Mike Maignan s'est fendu d'une incroyable bévue. Sur un tir a priori anodin de James Lea Siliki, l'ancien Parisien a laissé entrer le ballon dans son but à cause d'une réelle faute de main (1-1, 85e), avant de se montrer fébrile sur le coup franc qui a amené le but de Benjamin André (1-2, 89e). Dans la cage troyenne, Mamadou Samassa a à peine moins souffert, lui qui a encaissé trois buts à Angers dont deux lors desquels sa responsabilité est engagée. Sorti trop loin sur l'ouverture du score de Romain Thomas (1-0, 58e), Samassa s'est complètement raté sur le dernier tir de Pierrick Capelle (3-1, 81e). Au classement, Troyes et Lille sont 18e et 17e.

  • Nantes pas aidé par l'arbitrage

A la Beaujoire face au PSG dimanche dernier (0-1), ce fut un but refusé pour un hors-jeu pas évident. Ce mercredi, ce fut un penalty très litigieux accordé en toute fin de match. Ciprian Tatarusanu est sorti à la rencontre de Max-Alain Gradel et a vu Thomas Leonard siffler penalty. Pourtant, le Roumain avait à peine effleuré l’attaquant mais cela a suffi. Un penalty très sévère qui prive le FCN de deux points précieux.

Cyril MORIN et Jean CANESSE

0
0