Bafétimbi Gomis ne pensait sûrement pas que ces déclarations feraient autant de bruit. Après le nul de mercredi face à Saint-Etienne (0-0), l'attaquant de l'OM s'est exprimé en zone mixte sur sa relation avec le club du Forez. En lui déclarant sa flamme. "Est-ce que j’aimerais finir ma carrière ici ? On ne sait jamais dans la vie. [...] Aujourd’hui, la question ne se pose pas. Je suis à Marseille. Mais je suis supporter stéphanois. Je les suis en coupe d’Europe. J’essaie de me tenir informé. Je suis toujours là à échanger, à envoyer des textos aux dirigeants. Allez les Verts ! Comme on dit : ’Vert un jour, Vert toujours’." avait notamment détaillé l'international français.
Mais ses propos ont été très mal perçus par les supporters olympiens, au point que le joueur a dû s'expliquer sur Twitter.
Ligue des champions asiatique
Gomis et Jardim sur le toit de l'Asie avec Al-Hilal
24/11/2021 À 06:13
Gomis, Gomis, casse-toi
Visiblement, le joueur n'a pas été entendu. Au Vélodrome ce dimanche, ce sont les Fanatics qui ont choisi de s'en prendre à l'attaquant olympien en évoquant le mercato hivernal à venir.
Une banderole suivie de chants assez clairs.
Cela n'a pas empêché le capitaine marseillais de marquer d'une magnifique demi-volée suite à un corner lors de la large victoire contre Nancy (3-0). Comme si les critiques le stimulaient.
Après la rencontre, le président du club, Jacques-Henri Eyraud, a tenu à prendre la défense du joueur.
Transferts
Gomis quitte Galatasaray et signe à Al-Hilal
23/08/2018 À 21:42
Transferts
Les 9 infos mercato qui vous ont échappé jeudi
23/08/2018 À 17:08