Eurosport

20e journée - Duo de feu, portes ouvertes et agression : les tops et les flops de samedi

Duo de feu, portes ouvertes et agression : les tops et les flops de samedi
Par Eurosport

Le 13/01/2018 à 23:28Mis à jour Le 14/01/2018 à 09:58

LIGUE 1 - L'efficacité du duo Thauvin-Germain, la faiblesse défensive rennaise, le tacle scandaleux de Djilobodji… Voici les tops et les flops des matches de samedi, dans le cadre de la 20e journée.

Les tops

  • Avec le duo Thauvin-Germain, l'OM peut voir loin

Un but et une passe décisive chacun. Florian Thauvin et Valère Germain ont brillé à Rennes et contribué au large succès de l'OM en Bretagne (0-3). Ils y ont confirmé leur très belle forme du moment. Thauvin, malgré son penalty manqué en première période, en est désormais à 9 passes décisives et 9 buts en L1 et aurait même pu s'offrir une 10e réalisation si la barre n'avait pas repoussé son lob de 50 mètres. Germain a eu du mal à démarrer son championnat mais il tourne désormais à plein régime avec quatre buts sur ses quatre dernières sorties en L1. Et l'OM s'en frotte les mains.

  • La folle série niçoise

Au soir de la 14e journée, l’OGC Nice était 18e de Ligue 1 et semblait condamné à vivre une saison galère jusqu’au bout. Ce samedi, les Aiglons sont sixièmes, à trois petits points de la cinquième place. Forcément, quand on enchaîne les victoires, cela va vite. C’est bien simple, depuis sa fessée reçue à domicile face à l’OL, Nice reste sur une série de cinq victoires et un nul en six matches de Ligue 1. Et, avec des joueurs qui reviennent en pleine bourre à l’image d’un Allan Saint-Maximin très en jambes, la série ne semble pas près de s’arrêter. Monaco, prochain adversaire des Aiglons, est prévenu.

  • Costil, le bon timing

C’est fou comme les choses deviennent simples quand votre gardien est performant. Les Girondins peuvent en témoigner. Car ce samedi, ils doivent une grosse partie de leur victoire à Benoît Costil. Critiqué, à raison, depuis le début de saison, l’international français a choisi le bon timing pour revenir sur le devant de la scène. Face à Khaoui, il a plongé du bon côté pour sauver les Girondins de la noyade. Et, dans la foulée, Bordeaux a ouvert le score. Comme quoi, un ange-gardien qui veille vraiment sur vous, ça change tout.

  • Le bijou de Tavares était digne de Neymar

Il n'y a pas eu beaucoup de buts dans ce samedi de Ligue 1, mais celui de Julio Tavares valait vraiment le détour. L'attaquant dijonnais, servi par Naïm Sliti, a signé une prise de balle parfaite avant de réussir un grand pont pour éliminer deux défenseurs messins et d'ajuster le portier lorrain d'une frappe placée de l'intérieur du pied. Un enchaînement que Neymar n'aurait pas renié, dès la première minute de jeu. Malheureusement pour lui, le DFCO n'a pas su faire fructifier le début de match de feu de son attaquant et s'est fait rejoindre en toute fin de rencontre (1-1).

Julio Tavares a inscrit un superbe but face à Metz

Julio Tavares a inscrit un superbe but face à MetzGetty Images

Les flops

  • Le coup de sang de Vercoutre

Caen n'avait pas vraiment besoin de ça après l'ouverture du score lilloise par Nicolas Pépé juste avant la pause. Mais Rémy Vercoutre n'a pas su se contenir en voyant la célébration de l'attaquant des Dogues. Croyant que celui-ci chambrait le kop normand, alors qu'il faisait face à la caméra, le gardien caennais est venu exprimer son mécontentement avec un peu trop de véhémence et un attroupement s'en est suivi. L'arbitre, Johan Hamel, a finalement décidé de l'expulser pour cette réaction excessive de l'expérimenté Vercoutre.

  • Ballo-Touré, une première saison en enfer

Ce n’est sûrement pas comme ça que le jeune latéral gauche espérait vivre sa première saison professionnelle. Formé au PSG, Fodé Ballo-Touré arrivait au LOSC cet été avec une flatteuse réputation. Mais ses prestations, que cela soit sous Marcelo Bielsa ou Christophe Galtier, laissent songeur. Expulsé après un tacle non-maitrisé sur Rodelin, il a laissé ses coéquipiers terminer à dix la rencontre. Sur les trois derniers matches, c’est un c.s.c et une expulsion pour lui. Comme un symbole de sa première saison vraiment compliquée.

Fodé Ballo-Touré a été expulsé à Caen

Fodé Ballo-Touré a été expulsé à CaenGetty Images

  • Rennes, la défense en option

Votre équipe est en mal d’efficacité offensive ? Faites appel au Stade Rennais. En 2018, les Bretons sont généreux avec leurs adversaires. Après avoir explosé à domicile en Coupe de France face au PSG (0-6), encaissé deux buts face à Toulouse (4-2) en Coupe de la Ligue, Rennes a encore lancé une opération portes ouvertes en défense face à l’OM (0-3). 11 buts en 3 matches, tout simplement. Dépassés, les Bretons n’ont pu que constater les dégâts face à l’attaque olympienne. Alors, pour 2018, Rennes doit vraiment commencer ses bonnes résolutions : arrêter d’être aussi perméable. Difficile en Bretagne.

Vidéo - 20e j. - Lamouchi : "Nous sommes trop joueurs"

00:53
  • Le tacle inadmissible de Djilobodji

Oui, la fin de match face à Metz a été frustrante pour Dijon avec l'égalisation de Nolan Roux dans les toutes dernières minutes. Mais cela n'excuse pas le geste de Djilobodji. Le défenseur du DFCO est venu tacler Roux par derrière, les deux pieds décollés du sol, alors qu'il ne restait que quelques secondes à jouer. Un tacle inadmissible, extrêmement dangereux et justement sanctionné d'un carton rouge. Roux a pu s'en relever, fort heureusement.

Cyril MORIN et Vincent BREGEVIN

0
0