Getty Images

33e journée - Metz se rebiffe, Lille se fait reprendre, Saint-Etienne poursuit sa belle série

Les Verts planent toujours, Metz décolle, Lille se crashe
Par Eurosport

Le 14/04/2018 à 21:55Mis à jour Le 14/04/2018 à 22:10

LIGUE 1 - La 33e journée a sonné le réveil de Metz. Après neuf matches sans victoire, les Messins ont empoché leur 6e victoire de la saison sur le terrain de Rennes (1-2). Lille pensait s'imposer également face à Guingamp, avant de finalement partager les points dans les arrêts de jeu (2-2). Invaincu depuis fin janvier, St-Etienne a enchaîné un 11e match sans défaite en gagnant à Strasbourg (0-1).

Strasbourg - Saint-Etienne : 0-1

Saint-Etienne a souffert. Mais Saint-Etienne a gagné, enchaînant un 11e match sans défaite en championnat grâce à son succès à Strasbourg (0-1). L'ASSE le doit à son latéral droit Mathieu Debuchy, venu au point de penalty pour reprendre victorieusement un centre de Kevin Monnet-Paquet manqué par Romain Hamouma (82e). Mais surtout à Stéphane Ruffier, auteur de plusieurs parades décisives notamment devant Stéphane Bahoken (31e) et Dimitri Liénard (78e). Les Verts sont huitièmes et n'ont plus qu'un point de retard sur la 5e place. Strasbourg reste en danger à la 16e place.

Ce qu'on en retient : Un but d'une recrue hivernale et un énorme Ruffier dans les cages, ça résume bien l'année 2018 des Verts.

Rennes - Metz : 1-2

Scotché à la 20e place depuis le... 26 août, le FC Metz peut pourtant toujours croire au maintien à cinq journées de la fin. Laminés à Saint-Symphorien la semaine dernière par Lyon (0-5), sevrés de victoire depuis le mois de janvier (neuf matches consécutifs), les Lorrains ont signé un succès capital à Rennes, grâce à leur formidable duo Dossevi-Roux. Le premier a servi deux caviars pour le second en l'espace de cinq minutes (52e, 57e) pour permettre à la lanterne rouge de renverser une situation compromise à la pause puisque Bourigeaud avait mis le Stade rennais aux commandes (26e). Rennes voit sa 5e place fragilisée, Metz revient à quatre points de la place de barragiste.

Ce qu'on en retient : Aligner huit matches sans défaite pour s'incliner à domicile contre le dernier… Rennes est toujours aussi difficile à cerner.

Lille - Guingamp : 2-2

Incroyable scénario à Lille. Le LOSC avait tout pour mettre fin à une série de 9 matches sans victoire pour fêter la fin du huis clos et le retour du public au stade Pierre Mauroy. Il avait fait le break en l'espace de trois minutes sous l'impulsion de Nicolas Pepe, buteur (55e) puis passeur pour Luiz Araujo (58e). Mais il s'est complétement écroulé en fin de match en concédant deux buts, un contre son camp de Junior Alonso (90e) et un de Jimmy Briand (90e+3). Le LOSC serait sorti de la zone rouge avec une victoire. Il y est toujours, à la 18e place, après ce nul qui ne lui laissera que des regrets (2-2).

Ce qu'on en retient : Que c'est cruel pour Lille… Mais ce scénario symbolise tellement sa saison.

Jimmy Briand (Guingamp)

Jimmy Briand (Guingamp)Getty Images

Nantes - Dijon : 1-1

Il fut un temps, cette saison, où le FC Nantes, à défaut d'être séduisant, savait faire son miel du minimum syndical offensif. Un petit but, et les trois points étaient dans la poche. Mais si l'équipe de Claudio Ranieri est toujours aussi laborieuse en attaque, elle ne sait plus non plus tenir un score. Samedi, Prejuce Nakoulma a ouvert le score en première période (33e) face à Dijon mais faute d'avoir pu se mettre à l'abri, les Nantais ont été punis à l'heure de jeu par Kwon, qui a profité de la passivité de la défense jaune. La tête d'Emiliano Sala a ensuite trouvé le poteau (78e) mais les Bourguignons n'ont pas volé son nul. Nantes rétrograde à la 9e place, Dijon reste 11e.

Ce qu'on en retient : Il est temps que la saison se termine pour les Canaris, visiblement carbonisés.

Caen - Toulouse : reporté

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0