Getty Images

Fair-play financier, sanctions, PSG : l'enquêteur en chef de l'UEFA fait le point

Un membre de l'UEFA en dit plus sur l'enquête qui vise le PSG

Le 13/12/2017 à 20:40Mis à jour Le 13/12/2017 à 21:01

LIGUE 1 - "Le PSG, l'UEFA et le Fair-Play Financier", tel pourrait être le nom d'un film. Problème pour le club parisien, on est bien loin de la fiction et l'instance européenne enquête toujours sur ses comptes, notamment après un été bien dépensier... Alors, où en sont les investigations ? Yves Leterme, membre du Club Financial Control Body de l'UEFA, a fait le point.

" Nous exécuterons scrupuleusement notre mandat"

"Il est normal que de tels montants puissent provoquer un choc. Mais nous appliquerons les règles du fair-play financier telles qu’elles ont été établies en 2015 par le Comité Exécutif de l’UEFA. Nous exécuterons scrupuleusement notre mandat", explique tout d'abord Leterme dans les colonnes de Sport/Foot Magazine. "Je reste convaincu que les règles du fair-play financier peuvent être appliquées telles qu’elles ont été établies, poursuit-il. Le cas du PSG sera examiné attentivement. (...) C’est la raison pour laquelle nous réalisons notre enquête de façon très minutieuse. Lorsque nous ferons une proposition pour une décision, elle devra être bien argumentée."

Mais jusqu'à quand va durer cette enquête, ouverte déjà depuis plusieurs semaines ? "Elle sera terminée au printemps. À ce moment-là, je saurai si les règles du fair-play financier ont été respectées, y compris pendant la saison en cours", annonce Yves Leterme. "Les revenus publicitaires pris en compte ? Cela dépend de la manière dont les contrats ont été établis. Nous devons savoir, lors de chaque rentrée d’argent, quelle est la partie destinée au joueur et celle destinée au club. En football, la plus grande partie des revenus liés au merchandising et à la valeur marchande du joueur revient généralement au club", explique-t-il.

Nasser Al-Khelaifi

Nasser Al-KhelaifiEurosport

Concernant les possibles sanctions qui pourraient être infligées au PSG, Yves Leterme reste prudent. "Il est exact qu’une sanction financière touche moins les clubs qu’une sanction sportive. L’exclusion reste la sanction la plus efficace. On essaie d’éviter ce type de sanction, car on réduirait alors la valeur sportive de la compétition, mais parfois, on est obligé d’en arriver là", confie le membre du Club Financial Control Body.

Pour connaître le verdict de l'enquête de l'UEFA, il va donc falloir faire preuve de patience. Du côté du PSG, les dernières informations parlaient "d'optimisme" concernant l'issue de cette affaire...

0
0