Getty Images

Jovetic, Geubbels, Pellegri... Les fantômes offensifs de l'AS Monaco

Les fantômes offensifs de Monaco

Le 23/02/2019 à 15:00Mis à jour Le 24/02/2019 à 15:58

LIGUE 1 - Ils ont été recrutés à prix d'or ou pas. Et ils ne jouent pas. Avec son trésor de guerre amassé grâce à ses belles ventes, l'AS Monaco a recruté de nombreux joueurs offensifs ces derniers mercatos. Mais certains, et notamment quelques joueurs annoncés comme des futurs grands, ne se montrent pas. Souvent à cause de leur physique fragile…

Stevan Jovetic

  • Son arrivée

Un transfert à 10,5 millions d'euros à l'été 2017, un contrat de quatre ans et beaucoup d'attentes pour un joueur passé par Manchester City, l'Inter ou encore le Séville FC et doté de belles qualités.

  • Pourquoi c'est un fantôme ?

C'est peut-être un peu dur de parler de fantôme pour Stevan Jovetic. Sur certaines périodes, le Monténégrin de 29 ans a montré ce qu'il peut apporter à l'ASM. Ses 8 buts en 15 matches de L1 lors de sa première saison sont là pour en témoigner. Il a tout pour être le deuxième attaquant idéal de Monaco. Le souci, c'est qu’il a manqué 50 matches depuis son arrivée. Trop souvent blessé (5 petits matches cette saison), le capitaine de la sélection monténégrine ne s’illustre clairement pas assez sur le Rocher.

Stevan Jovetic (Monaco) contre Lille.

Stevan Jovetic (Monaco) contre Lille.Getty Images

Willem Geubbels

  • Son arrivée

L'ASM a fait un gros pari sur lui cet été. Pour s'offrir la pépite, l'arracher à Lyon et ne pas le voir filer à l'étranger, Monaco a fait le choix de débourser pas moins de 20 millions d'euros. Un transfert qui a fait du bruit. Et généré beaucoup d'espoirs.

  • Pourquoi c'est un fantôme ?

Sept petites minutes en L1. Vingt en Coupe de la Ligue. Voilà pour les apparitions de Willem Geubbels avec l'AS Monaco. C'est peu. Mais à 17 ans, ce faible de temps n'aurait rien d'alarmant pour un jeune aussi prometteur. Le hic ? Son physique commence à inquiéter : ses absences sont surtout liées à des blessures. S'il a des soucis aux genoux (tendinites), l'ancien Lyonnais, qui a rechuté cette semaine en Youth League, a ainsi été confronté à trois pépins musculaires à la cuisse depuis son arrivée sur le Rocher. En quelques mois et à son âge, cela a de quoi intriguer.

Willem Geubbels avec Monaco, 2018

Willem Geubbels avec Monaco, 2018Getty Images

Jordi Mboula

  • Son arrivée

En juillet 2017, Monaco frappe un joli coup en arrivant à attirer ce pur produit de la Masia. A l’époque, le jeune Espagnol avait déjà brillé en Youth League avec notamment un but exceptionnel contre Dortmund en février 2017.

  • Pourquoi c'est un fantôme ?

Dix matches de L1, dont 3 titularisations, une demi-heure en Ligue des champions : oui, il a déjà eu l’occasion de démontrer sa vitesse à quelques reprises avec l’équipe première de l’ASM. Il est cependant difficile de dire que l’attaquant de 19 ans a vraiment fait parler son talent sur le Rocher. S'il est éloigné des terrains pour une longue période actuellement, en raison d'une lésion tendineuse des muscles ischio-jambiers, il était déjà sorti des radars après quelques prestations pas forcément convaincantes en début de saison. En résumé, il n’a pas vraiment saisi sa chance et il y a de quoi rester sur sa faim.

Jordi Mboula s'est blessé lors de la rencontre opposant Monaco au Paris Saint-Germain, le 11 novembre 2018

Jordi Mboula s'est blessé lors de la rencontre opposant Monaco au Paris Saint-Germain, le 11 novembre 2018Getty Images

Pietro Pellegri

  • Son arrivée

Là encore, c'est un transfert qui a fait jaser. En janvier 2018, l'AS Monaco a été chercher la pépite italienne qui n'avait que 16 ans à l'époque contre un chèque de plus de 20 millions d'euros. Sur le papier, Pellegri a tout pour être le nouveau joyau du champion de France 2017. Le jeune Italien avait déjà fait parler de lui en débutant en Serie A à l'âge de 15 ans et 280 jours puis en devenant le premier joueur né au XXIe siècle à marquer en championnat d'Italie.

Pourquoi c'est un fantôme ?

Un an après son arrivée en Principauté, Pietro Pellegri a rarement pu faire la démonstration de son potentiel. Il est certes devenu à 16 ans, 10 mois et 30 jours, le plus jeune joueur à disputer un match officiel sous les couleurs de l'AS Monaco, effaçant un record qui appartenait jusque-là à un certain Kylian Mbappé. Mais sinon, il n'a disputé que six bouts de matches en L1 (3 la saison passée et 3 cette saison). La faute à une pubalgie puis une opération du muscle adducteur gauche. "Les très jeunes joueurs arrivant au niveau professionnel ont reçu, pour être prêts tout de suite, des charges de travail trop importantes, expliquait Leonardo Jardim en août dernier. Il y a beaucoup de blessures. Ce n'est pas par hasard si Pellegri a eu une pubalgie. Ici, on ne fait pas ça. En formation, on veut un développement musculaire et tendineux équilibré du jeune." Pour le moment, Monaco ne semble cependant pas avoir trouvé la bonne formule. Avec lui comme avec d'autres pépites.

Pietro Pellegri avec Rony Lopes lors de ses débuts en Ligue 1

Pietro Pellegri avec Rony Lopes lors de ses débuts en Ligue 1Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0