Getty Images

OM : Après le show européen, la décompression est interdite

Après le show européen, la décompression est interdite

Le 14/04/2018 à 21:20Mis à jour Le 15/04/2018 à 17:01

LIGUE 1 - Sur leur nuage depuis la qualification pour les demi-finales de la Ligue Europa, les Marseillais devront rapidement reprendre pied pour continuer à lutter pour la 3e place. Et Rudi Garcia a la recette pour permettre à ses joueurs d'avoir encore de l'appétit...

"C'est marrant, on n'avait pas vu Marseille aussi joyeuse depuis le titre de 2010..." Ce supporter cinquantenaire ne cache pas sa joie. Sourire en bandoulière, il profite à plein de la qualification de l'OM pour le dernier carré de la Ligue Europa en sirotant un apéritif anisé sur le Vieux-Port. Sevré de grands rendez-vous européens ces dernières années, le club olympien n'a plus vécu d'émotions continentales aussi fortes depuis 2004.

En attendant de disputer une place pour la finale de la coupe d'Europe face à Salzbourg (26 avril-3 mai), Marseille doit gérer au mieux son calendrier national. Et le programme lui offre des rencontres face à Troyes puis Lille, deux des trois derniers du championnat. Des matchs pièges qui promettent d'être joués jusqu'à la dernière minute. "On sait que ce sera un match difficile, dimanche, car les Troyens jouent pour se sauver, avance Rudi Garcia. On a six finales de championnat à disputer jusqu'à la fin de la saison. On veut tout jouer à fond. Car cette fin de saison est vraiment très excitante."

Vidéo - R.Garcia: "Montrer que nous sommes l'Olympique de Marseille"

00:56

Pour calmer les ardeurs de ses joueurs et des suiveurs de l'OM, Rudi Garcia a la recette. "Je rappelle à tout le monde que l'on n'a encore rien gagné, note-t-il avec un sourire entendu. Mais je pense que les joueurs l'ont bien compris. Ils abordent l'avenir de la bonne manière." Pour distiller la bonne parole au sein de son groupe, l'entraîneur a, notamment, missionné Adil Rami, le meilleur de ses apôtres de la modestie.

"C'est un sacré plus de l'avoir retrouvé dans les vestiaires, estime un proche de Garcia. Car son expérience des grandes compétitions est très forte. Avec une blague, il remet tout le monde en place. La dérision, c'est le meilleur moyen de ne pas prendre le melon après un match d'anthologie comme celui réalisé face à Leipzig." Mais la folle soirée de jeudi ne quitte aucun des joueurs olympiens. Et cette petite flamme, Garcia promet de l'alimenter jusqu'à la fin de la saison.

Garcia : "On n'a encore rien gagné..."

Finalement, la victoire face à Leipzig (5-2) va être plus difficile à gérer dans la tête que dans les jambes. "Cette rencontre a été plus coûteuse nerveusement que physiquement, appuie le coach de l'OM. Sur le plan psychologique, on va devoir bien remettre les choses à leur place. Et la concentration doit vite revenir."

Mais le staff olympien a une petite idée derrière la tête. "On doit se servir positivement de ce qui s'est passé jeudi, note un membre de l'entourage de l'entraîneur marseillais. Il faut que l'on arrive à capter le moment de bonheur que les joueurs ont pu connaître lors de cette rencontre extraordinaire. Ils ont construit quelque chose ensemble. Ce supplément d'âme collectif doit nous permettre d'aller plus loin dans la notion de solidarité. Un nouveau lien s'est tissé entre ces gars-là." Au-delà de la possibilité de ne plus connaître de moments aussi intenses, les Marseillais doivent garder en tête qu'ils sont capables d'exploits importants cette saison.

Vidéo - R.Garcia: "Revenir encore plus fort"

00:56

Présent dans le top 4 sur le plan national et européen, l'OM démontre qu'il réalise (déjà) une belle saison. Mais le plus dur reste à faire. Car le club olympien peut se retrouver fanny... "Il faut effectivement rester très humble, admet Morgan Sanson. Tout le monde a bien digéré cette folle rencontre. Et on s'est déjà remis en mode championnat. Nous devons continuer sur la bonne dynamique actuelle. Jeudi, on a montré comment l'OM devait jouer."

Privé de Steve Mandanda, Bounar Sarr, Rolando, Bouba Kamara et Luis Ocampos (suspendu), l'OM sait que le déplacement à Troyes ne sera pas évident à gérer. "On doit continuer notre combat, estime encore Sanson. Les supporters nous ont tellement donné jeudi. On ne peut pas les décevoir..." Histoire que l'atmosphère continue d'être aussi légère sur les bords du Vieux-Port...

Vidéo - Sanson: "Tout mettre dans ces 8 derniers matches pour ne pas tout gâcher"

00:23
0
0