Getty Images

St Etienne-Lyon : Di Nallo, Benzema, Lacazette... Au tour de Fekir de marquer l'histoire du derby ?

Di Nallo, Benzema, Lacazette... Au tour de Fekir de marquer l'histoire du derby ?

Le 04/11/2017 à 21:44Mis à jour Le 05/11/2017 à 20:01

LIGUE 1 - Tous les plus grands joueurs de l'histoire de l'Olympique Lyonnais ont marqué le derby de leur empreinte. Dimanche, à Saint-Etienne, Nabil Fekir va-t-il prendre le relais ?

Alexandre Lacazette et le derby ? Un mémorable coup du chapeau lors du dernier de l'histoire à Gerland en 2015 (3-0). Karim Benzema ? Un sublime coup-franc à la 92ème minute qui prive les Verts d'une victoire attendue depuis 15 ans en 2008 (1-1). Juninho ? Le but du 2-1 à la 89e en 2006. Mais aussi son fameux penalty en deux temps à la 87e en 2004, qui avait précédé le but de la victoire de Sidney Govou trois minutes plus tard (3-2). Sonny Anderson ? Un but à l'aller (2-2), un autre au retour (2-1) en 2000-2001. Et on peut même aller jusqu'à évoquer le triplé de Fleury Di Nallo qui qualifie l'OL (3-0) pour les quarts de finale de la coupe de France 1971 après un revers 2-0 au match aller. Vous l'avez compris, tous les plus grands joueurs de l'histoire de l'OL ont laissé une trace indélébile dans le derby.

Ce n'est pas encore le cas de Nabil Fekir, qui appartient pourtant assurément à cette caste. La saison passée lors de la défaite de l'OL (2-0) à Geoffroy-Guichard, il avait été remplacé dès la mi-temps après 45 minutes passées à errer et à ne pas défendre sur l'aile droite, transformant Florentin Pobga en Roberto Carlos, une formule dont la paternité revient à notre confrère Vincent Duluc. Au match aller, il avait fait mieux, en contribuant au succès lyonnais (2-0) grâce à une passe décisive pour Sergi Darder. En avril 2015, il avait signé deux offrandes pour N'Jie et Jallet lors du nul (2-2) à Gerland.

Zéro but dans le derby

Vidéo - Fekir : "Nous sommes meilleurs que Saint-Etienne"

00:56

Auteur de dix réalisations depuis le début de la saison, Nabil Fekir est l'arme fatale des Gones. Mais il n'a marqué qu'une seule fois à l'extérieur, sur penalty à Everton. En championnat, il a inscrit ses neuf buts à domicile. Dont le coup-franc en fin de match qui a tout changé contre Monaco (3-2). Depuis, l'OL n'arrête plus de gagner. Cinq victoires d'affilée, série en cours.

De quoi arriver en pleine confiance à Geoffroy-Guichard et mettre un terme à un autre cycle, celui des trois succès d'affilée des Verts dans leur antre. ''Il faut stopper cette série'', a évidemment ambitionné Bruno Genesio. Lequel a confié les clefs du jeu et du vestiaire lyonnais à son meilleur joueur. Fekir lui a déjà rendu cette confiance, c'est entendu. Le capitaine peut encore faire beaucoup mieux. En offrant à son coach sa première victoire à Saint-Etienne. C'est un match pour lui.

Nabil Fekir (Lyon) et Jordan Veretout (Saint-Etienne)

Nabil Fekir (Lyon) et Jordan Veretout (Saint-Etienne)AFP

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0