Getty Images

Toulouse - Marseille : Kostas Mitroglou, 35 secondes chrono pour un nouveau départ

Mitroglou, 35 secondes chrono pour un nouveau départ

Le 12/03/2018 à 00:23Mis à jour Le 12/03/2018 à 00:31

LIGUE 1 - Entré en jeu en fin de match à Toulouse (1-2), Kostas Mitroglou n'a eu besoin que de 35 petites secondes pour inscrire un but et signer son retour après une blessure qui l'a tenu éloigné des terrains durant un mois.

Son dernier but avait clos un triplé plus impactant pour lui-même que pour l'OM, lors d'un huitième de finale de Coupe de France à sens unique face à Bourg-en-Bresse (0-9). Quelques jours plus tard, il avait laissé le souvenir d'un incroyable raté, à Saint-Etienne, et une blessure au quadriceps gauche contractée à l'entraînement l'avait empêché de l'effacer la semaine suivante. Ce dimanche, Kostas Mitroglou a, cette fois, enfilé le costume du héros, permettant ainsi à Marseille de sortir d'une situation périlleuse à Toulouse (1-2) lors de la 29eme journée de Ligue 1.

Vidéo - 9 buts, un triplé pour Mitroglou et Ocampos : le résumé de Bourg-en-Bresse - OM en vidéo

02:57

Plus efficace que Germain ?

Il lui a fallu 35 secondes pour faire oublier un mois d'absence, causés par une blessure au quadriceps gauche contractée lors d'un entraînement. Au Stadium, l'attaquant grec a suppléé Valère Germain à 12 minutes de la fin du temps réglementaire. Un dégagement de Mandanda, une récupération de Maxime Lopez, une passe de Sakai et une feinte de Payet plus tard, l'ancien joueur du Benfica Lisbonne s'est retrouvé à conclure l'action, de volée et avec l'aide de la barre transversale. Avant cela, il n'avait pas touché le ballon. Idéal pour repartir du bon pied, après des mois de critiques liées à son rendement et au montant de son transfert.

Pourtant, l'ancien buteur du Benfica Lisbonne soutient aujourd'hui la comparaison avec son rival direct. En 17 titularisations en Ligue 1, Germain a inscrit six buts. Mitroglou n'a débuté que 7 matches de championnat mais il a scoré à quatre reprises. En rapportant ces statistiques au temps de jeu, l'écart est encore plus favorable au mastodonte de Kavala. Le joueur acheté 15 millions d'euros l'été dernier est décisif toutes les 158 minutes, alors que l'ancien Monégasque fait trembler les filets une fois toutes les 272 minutes.

" Ta blessure, c'est un mal pour un bien"

Ce dimanche, il aurait pu abaisser un peu plus ce ratio, lorsqu'il a repris de la tête un ballon que Lafont avait repoussé, après une superbe frappe de Bouna Sarr à 25 mètres. Poteau. Mais qu'importe. Le plus important était déjà fait. "Je lui ai dit : 'ta blessure, c'est un mal pour un bien', a confié Rami au micro de Canal+ après la rencontre. Ça lui a permis de faire une deuxième préparation et de revenir mieux physiquement." "C'est bien pour lui d'avoir été décisif, a renchéri Mandanda, auteur d'une prestation XXL. On aura besoin de tout le monde d'ici à la fin de la saison". Et même dès la semaine prochaine, puisque l'OM recevra l'OL au Vélodrome.

mitroglou payet om

mitroglou payet omEurosport

0
0