Getty Images

Thomas Tuchel intronisé à la tête du PSG : "Il est beaucoup trop tôt pour parler de titres"

Tuchel : "Il est beaucoup trop tôt pour parler de titres"
Par Eurosport

Le 20/05/2018 à 20:30Mis à jour Le 20/05/2018 à 20:55

LIGUE 1 – Lors de sa conférence de presse de présentation, dimanche soir, Thomas Tuchel n'a pas pris énormément de risques au moment d'évoquer la Ligue des champions, principal objectif de nouveau son club, ou le mercato. Le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain a préféré évoquer ses axes de travail, et notamment l'état d'esprit des joueurs.

Il était évident que la conférence de presse de présentation de Thomas Tuchel ne donnerait aucun indice sur ce que le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain a décidé de mettre en place, ni même sur les pistes qu'il a déjà creusées, en coulisses, avec sa direction, concernant le mercato. Mais ce premier contact, dimanche soir au Parc des Princes, entre l'ancien coach du Borussia Dortmund et les médias français, a au moins eu le mérite de rappeler les raisons pour lesquelles il a été choisi. Pour le jeu, bien sûr, et sa volonté de créer "une équipe dont les supporters seront fiers et heureux de voir jouer". Et pour l'état d'esprit, surtout, comme il n'a cessé de le rappeler, au côté de son président Nasser Al-Khelaïfi.

Dès ses premiers mots, qu'il a énoncés en français, Tuchel a pris soin de mettre de la distance entre le fantasme de la Ligue des champions et son début de mandat, préférant avant tout tenir sa ligne de conduite : "Nos objectifs sont très élevés, mais c'est beaucoup trop tôt pour parler de victoires et de titres, a-t-il averti. Je suis convaincu qu'il y a des points essentiels pour y arriver : la structure, l'esprit d'équipe et le travail quotidien. Nous devons veiller à suivre ces axes jour après jour, dès le début. C'est notre défi".

Vidéo - Tuchel : "Les points essentiels pour gagner ? Structure, esprit d'équipe et travail quotidien"

02:05

"Apprendre à connaître mes joueurs"

Voilà comment, au fil des questions, "l'esprit d'équipe" a constamment alimenté les réponses de l'Allemand, obstruant même son appétence pour le football offensif et tout ce qui le rapproche de Pep Guardiola, l'une de ses sources d'inspiration. "Il est un modèle pour moi. Ce qu'il a fait au FC Barcelone a émerveillé l'Europe et il l'a fait en y insufflant un état d'esprit différent, a-t-il dit. C'est ce que je veux faire à Paris, avec notre ADN, et Maxwell pourra m'aider à développer cette volonté-là".

C'est aussi la raison pour laquelle il n'a donné que peu d'indices sur les renforts attendus au PSG : le technicien de 44 ans veut avant tout "apprendre à connaître [ses] joueurs et les gens qui travaillent autour de [lui]" pour jauger, justement, de la compatibilité de ses hommes avec son exigence.

" Buffon ? Nous avons deux gardiens, alors attendons""

Vidéo - Al-Khelaïfi : "Beaucoup de clubs voulaient Tuchel mais il a choisi le PSG"

01:16
0
0