Eurosport

16e journée - Boulets, artistes associés et Mbappé : les tops et les flops de mercredi

Boulets, artistes associés et Mbappé : les tops et les flops de mercredi
Par Eurosport

Le 06/12/2018 à 00:12Mis à jour Le 06/12/2018 à 10:02

LIGUE 1 - Des gardiens irrésistibles et d'autres qui l'étaient beaucoup moins, des artistes au rendez-vous pour inscrire des buts sublimes et un ovni nommé Kylian Mbappé : voici les tops et les flops des matches disputés mercredi dans le cadre de la 16e journée.

Les tops

  • Mbappé a (encore) tout changé

Du banc, il a assisté à la première période pathétique du PSG à Strasbourg. Comme à Guingamp, plus tôt dans la saison. Kylian Mbappé avait déjà changé le cours des choses en Bretagne (1-3). Il a remis ça en Alsace. Beaucoup trop rapide pour une défense strasbourgeoise incapable de le contenir, le tout récent lauréat du premier trophée Kopa a totalement transfiguré son équipe et provoqué le penalty de l'égalisation parisienne, transformé par Edinson Cavani. Le PSG a sauvé le point du nul à La Meinau et reste invaincu en championnat. Et il le doit surtout à ce petit prodige qui n'a certainement pas fini de le faire rêver.

Edinson Cavani et Kylian Mbappé

Edinson Cavani et Kylian MbappéGetty Images

  • Sala redémarre de plus belle

Il était resté muet face à Saint-Etienne, après avoir été décisif lors de ses cinq précédentes sorties. C'était une exception. Emiliano Sala s'est vengé sur l'OM. Dans son style. Avec un coup de boule magistral pour inscrire le but égalisateur. Et avec combativité, ensuite, pour arracher un ballon dans les pieds marseillais et servir Abdoulaye Touré sur le deuxième but nantais. Un but et une passe décisive pour l'Argentin, qui rejoint au passage Kylian Mbappé en tête du classement des buteurs avec 12 réalisations. Saint-Etienne ? Ce n'est déjà plus qu'un souvenir.

  • Jeannot, Diony, Bozok et Ben Arfa, les artistes associés

Ils avaient décidé de vous régaler ce mercredi soir. En moins d'une demi-heure, Jeannot, Diony (bien aidé par Cabella), Bozok et Ben Arfa ont dû vous mettre en appétit. A l'apéritif, cette délicieuse reprise de volée de l'extérieur du pied droit de Jeannot sur un centre d'Haddadi. En hors d'œuvre, la merveille de passe de Cabella pour Diony servi sur un plateau dans les six mètres et quasiment face à un but vide. En plat principal, la douceur de petit pont d'Umut Bozok sur Guilbert avant une frappe puissante au premier poteau. Et enfin en dessert, le slalom suivi du missile de Ben Arfa, face à son ancien club qui plus est. Un menu copieux donc sans avoir besoin de faire du sport le lendemain pour éliminer.

  • Le mur Mauro Goicoechea

Si Toulouse l'a emporté à Reims et se donne un peu d'air dans la lutte pour le maintien, le "Tèf" peut sans doute chérir Issiaga Sylla et son premier but en ligue 1. Oui mais sans un grand, un immense, Mauro Goicoechea, remplaçant de Baptiste Reynet, suspendu pour ce match, le défenseur toulousain aurait connu une première bien triste. Par sept fois, l'Uruguayen de 30 ans s'est interposé devant les tentatives rémoises. Ndom, Chavalerin, Cafaro, Oudin, autant de noms des victimes de Goicoechea ce mercredi soir. Un joli mur en brique rose donc.

Les flops

  • Johnsson et Ruffier, ces boulets !
  • "Irresponsables" Lyonnais

Celle-là, on ne l'avait pas vue venir. Solide face à Manchester City en Ligue des champions, solide à Lille en Ligue 1, l'Olympique Lyonnais a chuté à domicile face à Rennes (0-2) qui restait sur un piteux revers contre Strasbourg (1-4). Quand on pense que l'OL est lancé, les Lyonnais aiment à se rappeler à notre bon souvenir. "Je n'imaginais pas que l'on pouvait afficher un tel visage", a résumé Genesio qui pense être à la tête d'un "groupe irresponsable". Irresponsable mais surtout imprévisible au possible. Ou trop prévisible. Finalement, on ne sait plus trop sur quel pied danser avec ces Lyonnais.

Vidéo - 16e j. - Aulas : "Cette défaite nous fait cruellement mal"

00:56
  • Pour Turpin, c'est une soirée à oublier

Avec le VAR, Clément Turpin a accordé un penalty aux Girondins de Bordeaux pour une main de Saliba sur un tir à bout portant de Karamoh qui semblait fuir largement le cadre. Une décision qui a beaucoup étonné Jean-Louis Gasset, l'entraîneur des Verts. Sans l'intervention du VAR, l'arbitre de la rencontre aurait expulsé à tort Younousse Sankharé pour un geste d'humeur sur Ole Selnaes. Avant cela, il avait décidé de ne pas utiliser l'assistance vidéo pour une faute évidente à l'entrée de la surface de Pablo sur Khazri qui partait seul au but. Une soirée compliquée pour le meilleur arbitre français.

0
0