Getty Images

Alcool à gogo et filles à l'hôtel : la soirée (trop) arrosée des joueurs de Rennes avant Jablonec...

Une soirée (trop) arrosée des Rennais ? Létang évoque seulement "une tentative"

Le 04/12/2018 à 16:59Mis à jour Le 04/12/2018 à 17:00

LIGUE 1 - Avis de tempête au Stade Rennais. Au lendemain du départ de Sabri Lamouchi, écarté par ses dirigeants après la lourde défaite face à Strasbourg (1-4), le club breton se retrouve à nouveau dans l'actualité. Mais pour une autre raison. Comme le dévoile L'Equipe, plusieurs joueurs rennais ont organisé une soirée (trop) arrosée à la veille du match de Ligue Europa à Jablonec.

Des sanctions financières... et pas sportives

Parmi eux, un leader du vestiaire, des cadres du groupe et une recrue du dernier mercato d'été... Au programme de cette soirée, organisée à l'hôtel à la veille de la rencontre, alcool et plusieurs filles. Comme l'explique le quotidien, les joueurs en question ont alors tenté de convaincre le service de sécurité de l'hôtel de fermer un oeil sur les arrivées et sorties. Avec succès. Problème, leurs dirigeants ont quand même découvert le pot aux roses.

Sabri Lamouchi (Rennes) - Ligue 1 2018-19

Sabri Lamouchi (Rennes) - Ligue 1 2018-19Getty Images

Alors, quels sanctions pour les joueurs concernés ? Selon L'Equipe, et à la surprise de plusieurs joueurs rennais, ces dernières ne seront pas sportives. Les protagonistes de cette soirée écoperont vraisemblablement des sanctions financières, dont "les modalités n'ont pas filtré", affirme le quotidien. La révélation de l'existence de cette soirée intervient donc quelques heures seulement après le débarquement de Sabri Lamouchi. Faut-il y voir un lien de cause à effet ? Ou alors l'entraîneur paye-t-il seulement les mauvais résultats de son équipe et la défaite face à Strasbourg (1-4), dimanche ?

Un ami d'un joueur intercepté ?

Olivier Létang, le président du club, a tenu à atténuer mardi ces informations en évoquant une "tentative" avortée après le match. "Je trouve dommage et peut-être même un peu plus, que de fausses informations comme celles-ci soient communiquées", s'est emporté - tout en maîtrise - le dirigeant au sujet de l'article paru dans L'Equipe.

"Je peux vous assurer qu'il ne s'est absolument rien passé la veille du match à l'hôtel", a martelé Olivier Létang. En revanche, "il y a eu une tentative d'évènement ou d'incident le jeudi soir à Prague, donc après le match, quand nous sommes arrivés. Mais le service d'ordre veillait au grain, est intervenu et a fait en sorte que rien ne se produise", a-t-il ajouté.

Olivier Letang

Olivier LetangGetty Images

De source proche du club, on a expliqué que "l'ami d'un joueur" se serait présenté en compagnie de femmes à l'hôtel mais qu'il aurait été intercepté par les trois membres du service de sécurité qui accompagnaient le club, comme de coutume.

"Un joueur a été effectivement identifié et dont je tairai le nom, qui a déjà été sanctionné et qui sera reçu par le club par rapport à cette attitude qui n'est pas en adéquation avec ce que l'on attend d'un footballeur de haut niveau", a poursuivi le président, qui n'a pas souhaité s'étendre sur la nature des sanctions déjà prononcées ou encore encourues par le fêtard invétéré.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0