Il est prêt. Après deux années de travaux, c'est un Stade de la Licorne flambant neuf qui a été inaugré mardi soir avant le match entre le club picard et l'AS Monaco. L'antre de 12.000 places a été rénovée pour plus de 15 millions d'euros, soit quasiment le montant qu'avait coûté sa construction en 1999. "L'enceinte a été complètement réhabilitée afin de répondre tant au standing du haut niveau en Ligue 1, qu'aux attentes du public. Au total, plus de 15 millions d'euros ont été investis pour redonner à cet équipement sportif le lustre qu'il n'aurait jamais dû perdre, faute d'entretien", indique le communiqué de la Métropole, qui est propriétaire du stade.

Transferts
Cinq mois et 230 euros : Robinho signe un (tout) petit contrat à Santos
11/10/2020 À 06:22

Une nouvelle toiture transparente, composée de plaques de verres et de membranes d'ETFE (matière plastique) a été installée, une pelouse hybride avec système de chauffage a fait son apparition et tous les sièges et garde-corps ont été changés. L'éclairage, la sonorisation, le système de vidéo-surveillance les loges et les vestiaires ont également été modernisés.

La sécurisation du stade de la Licorne avait été entamée en 2015 avec la fermeture d'une tribune en raison de "graves défaillances en terme de sécurité" soulignées dans un audit commandé par la Métropole d'Amiens. Cette dernière avait alors lancé une grande opération de rénovation de l'enceinte, bien avant l'effondrement d'une barrière qui avait fait 29 blessés le 30 septembre 2017.

La barrière d'une tribune s'est effondrée à Amiens lors du match face à Lille

Crédit: Getty Images

Une instruction en cours

Ce jour-là, lors du match de L1 Amiens-Lille, un garde-corps de la tribune accueillant des supporters lillois avait cédé sous le poids de ces derniers, descendus près de la pelouse pour célébrer l'ouverture du score du LOSC. Les supporters avaient ensuite chuté en contrebas. Au total, 29 personnes avaient été blessées, la plupart légèrement.

Différents rapports demandés par la justice depuis avaient pointé des "anomalies dans les modalités de fixation de la barrière métallique dégradée" et des dysfonctionnements dans la construction et l'entretien de ce stade. "Je fais confiance à la justice et je suis très serein au regard de tout ce que nous avons fait depuis 2014", a déclaré mardi Alain Gest, président d'Amiens Métropole, au sujet de l'instruction en cours. Amiens, actuellement 18e avant de défier le Monaco de Thierry Henry mardi, vit la deuxième saison de son histoire en Ligue 1 après avoir terminé à une très honorable 13e place l'année dernière.

Ligue des Nations
De Bruyne, le Diable qui enchante l'Angleterre
10/10/2020 À 18:41
Ligue des Nations
Adama Traoré, le turbo dont l'Espagne a tant besoin
09/10/2020 À 21:08