Getty Images

''Comme si une chape de plomb au-dessus du stade s'était évaporée''

''Comme si une chape de plomb au-dessus du stade s'était évaporée''

Le 20/04/2019 à 00:22Mis à jour Le 20/04/2019 à 10:25

LIGUE 1 - L'Olympique Lyonnais s'est fait du bien en dominant Angers (2-1) dans un climat apaisé par l'annonce du départ de Bruno Genesio au terme de la saison.

A quel accueil l'Olympique Lyonnais allait-il avoir droit pour ses retrouvailles avec son Groupama Stadium, quinze jours après sa rouste devant Dijon (1-3) dans un climat délétère ? Toute la semaine précédant ce match devant Angers, le club avait multiplié les appels auprès de ses supporters.

Avant la rencontre, les Bad Gones et les Lyon 1950 – les deux principaux kops de supporters – avaient publié des communiqués incitant leurs membres à encourager l'équipe, en dépit de quelques piques sur les ''starlettes'' qui la composent. ''Nous, on est toujours là, on ne lâche pas'', nous assurait pour sa part avant le coup d'envoi Thierry Boirivent, vice-président de l'Amicale des Rouge et Bleu.

Moins de sifflets pour Genesio

Comme les autres, ce groupe de supporters était toutefois loin d'afficher complet. Et ce n'est pas l'affluence officielle (43 917 spectateurs) qui va corriger ce jugement. A Lyon, on s'est désormais habitué à rire de ces chiffres qui ne prennent pas en compte les abonnés non présents et les invitations non honorées. Néanmoins, c'est une ambiance bon enfant qui régnait dans ces tribunes clairsemées.

Excepté quelques sifflets moins marqués qu'à l'accoutumée à l'égard de Bruno Genesio au moment de l'annonce des compositions d'équipes, aucun mouvement de contestation ne s'est fait entendre. Pas d'encouragements extravagants non plus. Aucune banderole n'a été déployée, à part un hommage à la cathédrale Notre-Dame de Paris (''Longue vie à Notre-Dame, de Fourvière à l'île de la Cité'') accompagné d'une Marseillaise à la dixième minute.

" On a la satisfaction d'avoir entraîné le public derrière nous"

Le reste du temps, les fans lyonnais se sont contentés de suivre le rythme du match. A l'heure de jeu, au cœur de la domination lyonnaise, les deux kops se sont mis à chanter et à danser au diapason, avant de sortir les drapeaux dix minutes plus tard. Léo Dubois a apprécié : ''On a la satisfaction d'avoir entraîné le public derrière nous. Ce n'était pas gagné d'avance, c'était assez tendu mais on savait qu'il serait avec nous si on affichait un état d'esprit irréprochable.''

Memphis Depay buteur lors de Lyon - Angers en Ligue 1 le 19 avril 2019

Memphis Depay buteur lors de Lyon - Angers en Ligue 1 le 19 avril 2019Eurosport

La condition sine qua non pour que les joueurs entament une réconciliation avec leurs supporters : "On était dans une mauvaise période, reconnaît sans mal Lucas Tousart. Ce n'est pas facile tous les jours de travailler sereinement à l'entraînement. Avec cette victoire, on va passer une semaine un peu plus tranquille et cela va faire du bien.''

" Ce n'est pas par rapport aux joueurs que j'ai fait mon annonce"

Encore plus pour Bruno Genesio, dont l'annonce de son futur départ samedi dernier a grandement contribué à apaiser le climat : ''Ce n'est pas par rapport aux joueurs que j'ai fait mon annonce, et vous le savez très bien. Il me semble que lorsqu'on joue à domicile, c'est toujours mieux d'avoir les supporters derrière nous plutôt que ce qu'on a connu contre Dijon, même si je précise bien que cela n'explique pas le résultat. Pour la confiance, il est préférable d'avoir l'ambiance qu'on a eue ce soir et je les remercie.''

Bruno Genesio apaisé après la victoire de Lyon face à Angers

Bruno Genesio apaisé après la victoire de Lyon face à AngersGetty Images

En tribunes, en dépit d'un moment de tension entre Marcelo et quelques supporters après le coup de sifflet final, le calme semble être revenu : ''Oui, complètement, valide Thierry Boirivent. Le climat était plus serein, comme si une chape de plomb au-dessus du stade s'était évaporée. L'ambiance était bonne, tous les kops ont chanté et n'ont rien lâché.'' Exactement ce que le club avait espéré toute la semaine.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0