Getty Images

Après Toulouse - OL (2-2) / Genesio sur Fekir : "Il a montré qu'il était là et bien là"

"Il a montré qu'il était là et bien là"

Le 16/01/2019 à 23:09Mis à jour Le 17/01/2019 à 09:37

LIGUE 1 - Sauveur d’un OL longtemps indigent face à Toulouse (2-2), Nabil Fekir a rappelé que son seul talent était nécessaire au club rhodanien. Dans le dur ces dernières semaines, le gaucher a reçu les compliments de son coach qui espère sans doute retrouver définitivement son capitaine.

Le talent, ça ne se sert pas. Quand on est doué pour quelque chose, on le reste à vie. Nabil Fekir avec un ballon est probablement l’un des joueurs les plus prodigieux techniquement que la Ligue 1 ait connu sur les dix dernières années. Mais, depuis sa grosse blessure au genou de septembre 2015, le gaucher alterne les bonnes et les mauvaises phases. Surtout physiques.

Ces dernières semaines, il était clairement dans le dur. Le capitaine lyonnais est décevant depuis le début de saison mais a su marquer le but le plus important de la saison des Gones jusqu’à présent, celui qui les a envoyés en huitièmes de finale de C1. Il n’empêche, preuve que rien n’allait jusque-là, le capitaine avait été sorti par son coach face à Reims (1-1) après avoir été transparent.

Ce mercredi, pour défier Toulouse, il était même remplaçant. C’est donc du banc qu’il a assisté à la prestation indigente des siens pendant près de 75 minutes. Aucun tir cadré et une animation offensive proche du néant. Dos au mur, Genesio a choisi de lancer son capitaine pour sauver la patrie à l’heure de jeu. Un quart d’heure plus tard, c’est finalement Jimmy Durmaz qui s’offrait le doublé sur penalty pour permettre aux Violets de mener 2-0.

Le patron, c’est lui

C’est à ce moment-là que les leaders se révèlent. Sur l’action qui a suivi, le capitaine lyonnais a temporisé avant de servir sur un plateau Moussa Dembélé pour permettre à l’OL de croire à une remontée (2-1, 75e). Une passe délicieuse dans un timing parfait comme on en avait peu vu chez lui depuis le coup d'envoi de saison.

Ce n’était qu’un début. Car après avoir vu Memphis Depay échouer sur certaines tentatives sur coup franc, Fekir a de nouveau pris ses responsabilités. Sans que le Néerlandais n’y trouve rien à redire. Sur un coup franc à l’entrée de la surface, il a parfaitement brossé son ballon qui est allé se loger dans la lucarne d’un Baptiste Reynet impuissant (87e, 2-2).

À l’arrivée, tout le groupe lyonnais peut dire merci à son capitaine. Surtout Bruno Genesio qui a encore vu son équipe avoir toutes les peines du monde à développer son jeu. "Il a répondu de la meilleure des manières et montré qu'il était là et bien là", a-t-il commenté. Même son de cloche chez Anthony Lopes après coup : "Nabil a montré tout son caractère en étant décisif après son entrée en jeu et après une période un peu compliquée pour lui j'espère que ça va le lancer définitivement".

Pour le savoir, il va falloir attendre dimanche soir et un derby bouillant à Geoffroy Guichard. La dernière fois que le gaucher s’y est rendu, tout le monde s’en souvient. Auteur d’un doublé lors de la ballade lyonnaise dans le Chaudron (0-5), il avait surtout chambré le kop stéphanois en présentant son maillot comme Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi avant lui. Une célébration restée dans les mémoires. Sûr qu’il apprécierait la remettre au goût du jour dimanche. Histoire de boucler la boucle et enfin lancer sa saison.

Vidéo - Genesio sur Fekir : "Il a répondu de la meilleure des manières aux critiques"

00:20
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0