Getty Images

Ces dix joueurs d'Europe du nord qui pourraient renforcer les clubs de L1 cet hiver

Ces 10 joueurs du nord de l'Europe qui pourraient renforcer les clubs de L1 cet hiver

Le 08/01/2019 à 09:36Mis à jour Le 08/01/2019 à 15:59

LIGUE 1 - Les pays scandinaves et du nord de l'Europe regorgent de bons joueurs pouvant être recrutés à des prix abordables. Si la tendance est en marche, elle pourrait encore s'accélérer.

Saman Ghoddos et Alex Runar Runarsson ont rejoint cet été le petit contingent de joueurs passés de l'Europe du Nord à l'hexagone tricolore. Si l'on ajoute les recrutements des Suédois Emil Krafth (Amiens) et Jakob Johansson (Rennes) ainsi que du Danois Andreas Cornelius (Bordeaux) venant d'autres championnats européens, les pays scandinaves ont désormais de nombreux représentants en Ligue 1. Ils allongent la durée d'une tradition plus locale que générale dont certains clubs ont été de véritables ambassadeurs. On se souvient des Suédois du Stade rennais (Isaksson, Källström, Edman, Hansson...), des Danois de l'ETG (Wass, Hansen, Poulsen, Kahlenberg...) et de Guingamp (Lössl, Jacobsen, Schwartz) ou du melting-pot toulousain (Elmander, Braithwaite, Durmaz, Braaten).

Les championnats nordiques ne sont pas autant observés et scrutés que d'autres marchés, mais ils offrent une palette de joueurs de qualité, qui peuvent rendre bien des services à des clubs français, le tout à des prix compétitifs. Petit tour d'horizon qui vous emmène du Danemark à la Norvège en passant par la Suède et même les Pays-Bas, devenus pour le besoin de ce papier, un voisin nordique.

Andreas Skov Olsen - Ailier - 19 ans - FC Nordsjaelland (Danemark)

Il vient tout juste d'avoir 19 ans. Andreas Skov Olsen évolue au FC Nordsjaelland, une équipe habituée à sortir de nombreux jeunes joueurs. 15 joueurs de l'équipe première du club danois sont en effet nés en 1998 ou après.

Cet ailier longiligne a déjà inscrit 11 buts et délivré 2 passes décisives en 20 journées de Superligaen, sans compter ses trois réalisations en Ligue Europa. Son différentiel expected goals (+4,76) montre sa faculté à marquer dans des positions compliquées et inattendues. Il a des vraies aptitudes de numéro 9, ce qui en fait un ailier complet et attiré par le but, porté par des appels en profondeur, des déplacements (venir à l'opposé du centre…) et des frappes en première intention. Sa panoplie est complète et son pied faible est de qualité (4 buts et 2 passes décisives avec son pied droit). Aligné sur l'aile droite avec le FCN, en faux pied donc, Olsen est doté d'une bonne capacité à éliminer son adversaire balle au pied et passe 70% de ses dribbles (il en tente en moyenne 6 par rencontre) en championnat.

Tobias Borchgrevink Børkeeiet - Milieu de terrain - 19 ans - Stabaek (Norvège)

Titularisé à 21 reprises cette saison, il est la bonne surprise d'une équipe très décevante cette saison, maintenue en Eliteserien lors du barrage face à Aalesund. Le milieu de 19 ans a montré du caractère et une belle maturité pour son âge. Aligné dans un milieu à deux ou à trois (en pointe basse), il offre une grande activité avec 10 ballons récupérés et 6 interceptions en moyenne par rencontre. S'il peut encore gagner en densité physique dans les duels défensifs, son utilisation du ballon est intéressante. Sa qualité technique lui permet de ressortir proprement le ballon et il possède un très bon jeu long. Il est capable de chercher ses attaquants en une touche très rapidement et il a une bonne évaluation de la zone à cibler (entre le défenseur et le gardien). Il a créé de très nombreuses occasions cette saison sur cette séquence de jeu et seule l'immense maladresse des joueurs offensifs de Stabaek l'a empêché de faire grimper son compteur de passes décisives (une seule cette saison).

Autre preuve de sa maturité, il sait se rendre disponible en venant occuper les espaces libres afin d'offrir une solution aux défenseurs ou aux autres milieux. Il prend rapidement l'information avant et après avoir reçu le ballon afin d'orienter le jeu. Un jeune espoir qui pourrait poursuivre sa progression dans une équipe de Ligue 1.

Arber Zeneli - Ailier - 23 ans - Heerenveen (Pays-Bas)

L'international kosovar a réalisé une superbe année 2018. L'ailier, droitier et aligné en faux pied à gauche, est un distributeur de passes décisives. Avec 17 offrandes sur l'année civile 2018, il arrive en tête d'un championnat disposant d'excellents techniciens, notamment chez les trois gros d'Eredivisie. A Heerenveen, il est l'élément déclencheur des offensives de son équipe et est recherché en permanence.

Avec 3 buts et 7 passes décisives depuis le début de la saison, Zeneli confirme qu'il est prêt pour un plus grand club. Doté d'une très belle frappe de balle, il est aussi un dribbleur fiable dans les petits espaces et sur les phases de contre-attaques (il réussit deux tiers de ses tentatives, en moyenne 8,5 par rencontre). Sa vision du jeu est un atout : il sait situer ses partenaires, leur propose une solution dans le cas d'un appui/remise et lit leurs courses. Joueur énergique. Il ne redoute pas l'effort et les longues courses pour offrir des solutions ou assurer le repli défensif.

Fait important, son contrat expire en juin 2019 et Heerenveen devrait le vendre à moindre coût cet hiver pour ne pas le perdre gratuitement en fin de saison.

Bart Ramselaar - Milieu de terrain - 22 ans - PSV (Pays-Bas)

Il n'a joué que 21 minutes de championnat cette saison et a le feu vert de son club pour trouver une nouvelle équipe lors de ce mercato hivernal. Bart Ramselaar n'est pas utilisé par Mark van Bommel qui lui préfère d'autres profils (Rosario, Hendrix, Pereiro) dans son milieu à trois. Un coup dur pour le jeune milieu de terrain, titularisé à 18 reprises la saison passée pour 31 apparitions au total.

Ramselaar est un milieu relayeur, capable d'accompagner les actions pour se retrouver à l'avant-dernière passe comme à la finition, doté d'une bonne capacité à faire jouer ses coéquipiers, à trouver les bons décalages grâce à sa technique au-dessus de la moyenne et à être le premier « mur » de son équipe grâce à son sens de l'anticipation et sa faculté à presser son adversaire dans sa zone. Ce milieu très énergique peut être recruté pour une somme d'environ 4 millions d'euros.

Fredrik Aursnes - Milieu relayeur - 23 ans - Molde (Norvège)

Auteur de 9 buts et 6 passes décisives en 29 matches (23 titularisations), ce milieu norvégien a réalisé une saison pleine dans une équipe de Molde offensive (et parfois déséquilibrée), entraînée par Ole Gunnar Solskjaer. Dans le système du désormais coach intérimaire de Manchester United, les qualités d'Aursnes étaient exaltées : verticalisation rapide, pressing haut, grosse activité des milieux de terrain et projection près de la surface adverse.

Avec 4 buts sur des frappes en dehors de la surface, et autant sur un score de 0-0, Aursnes s'est montré décisif pour son équipe cette saison en Eliteserien. Il attaque très bien la profondeur et se révèle à la fois précieux et imprévisible pour l'adversaire dans les phases d'attaque car il se déplace très bien et apporte sans cesse une solution au porteur. Il possède également une bonne lecture du jeu, un bon volume de courses et des dribbles courts efficaces pour se sortir du pressing. Ses prises d'infos permanentes lui permettent de se situer et de toucher ses coéquipiers rapidement. Avec un peu plus de densité physique dans les duels, son jeu sans ballon n'en sera que meilleur.

Daleho Irandust - Milieu offensif - 20 ans - Häcken (Suède)

Il est le joueur de cette liste affichant le moins de certitudes mais réservant de belles promesses. Après un exercice prometteur la saison passée, ce milieu de terrain offensif, plus souvent aligné au poste de numéro 10 (même s'il peut aussi évoluer à droite), a réussi à passer un nouveau cap en se montrant plus décisif dans une équipe très joueuse et ayant terminé le championnat suédois comme meilleure attaque avec 58 buts en 30 journées.

Avec 4 buts et 6 passes décisives (expected assists à près de 8), Daleho Irandust est un gaucher exclusif. La précision de ses passes et de ses ouvertures, notamment en une touche de balle, en fait un joueur créatif et décisif. Il est notamment le deuxième joueur d'Allsvenskan 2018 avec le plus de passes clés. Il excelle dans les 1 contre 1 grâce à sa qualité de dribbles (70% réussis, 5,3 tentés par match) et sa vitesse d'exécution. Parmi ses axes d'amélioration, son pied droit, sa régularité tout au long d'un match et son engagement sans ballon où il a tendance à être moins visible.

Robert Skov - Attaquant - 22 ans - FC Copenhague (Danemark)

Les supporters bordelais s'en souviennent puisqu'il avait inscrit le but de la victoire de Copenhague au Matmut Atlantique (2-1) en phase de groupes de l'Europa League, d'une belle frappe du pied gauche. Comme Andreas Skov Olsen (Nordsjaelland) et Eirik Hestad (Molde), également présents dans cette liste, c'est un ailier, gaucher, positionné à droite dans le 4-4-2 du club danois.

Pilier des Espoirs, Robert Skov est redoutable aux abords de la surface adverse grâce à un super pied gauche et une qualité de frappe faisant très régulièrement mouche. Il a inscrit 10 de ses 18 buts en championnat cette saison de l'extérieur de la surface et seul une réalisation a été inscrite autrement qu'avec son pied fort. Très actif sur son côté droit, il est vif malgré sa taille et bon dans les 1 vs 1 (il réussit 2/3 de ses dribbles). Il a une telle confiance en sa qualité de frappe, que lorsque ses coéquipiers filent vers le but, il a tendance à arrêter sa course, pour demander le ballon en retrait et envoyer une frappe précise vers les cages. Tireur de coups de pied arrêtés de son équipe, il a inscrit 5 buts sur coup-franc direct ainsi que 3 penalties. Il est régulièrement supervisé par des clubs européens de qualité et son prix sera sans doute supérieur à 8 millions d'euros.

Michel Vlap - Milieu relayeur - 21 ans - Heerenveen (Pays-Bas)

Avec Zeneli, il est la satisfaction de cette moitié de saison à Heerenveen. Pas vraiment une surprise après une dernière édition prometteuse où il avait fini par gagner sa place au sein du onze titulaire. Dans cette équipe qui évolue en contre-attaque avec une verticalisation à outrance, les joueurs du milieu de terrain n'ont pas beaucoup de ballons pour briller et faire jouer leurs coéquipiers, mais Vlap s'en sort très bien grâce à son sens du déplacement avec de nombreuses courses dans les espaces libres. Si Rienstra et Thorsby touchent plus de ballons, il est le 3e milieu ayant pour objectif de bouger, de libérer des espaces, de se retrouver dans des zones libres et de prendre des risques.

Capable de finir devant le but aussi bien du pied droit, que du gauche, et même de la tête, il a déjà inscrit 8 buts cette saison. Son activité est impressionnante et est asphyxiante. Il est régulièrement remplacé en fin de rencontre. Actif sans ballon grâce à son pressing, il récupère 50% de ses ballons dans la moitié de terrain adverse, malgré le bloc assez bas de son équipe. Capable de jouer en relayeur ou en pointe haute dans un milieu à trois, il est prêt pour passer un cap supplémentaire dans une équipe plus compétitive et moins naïve.

Eirik Hestad - Ailier - 23 ans - Molde (Norvège)

Si tous les yeux étaient rivés cette saison sur l'armoire à glace Erling Braut Håland, 18 ans, auteur de 12 buts et transféré au RB Salzburg à la fin de la saison - elle s'achève novembre 2018 en Norvège-, un autre attaquant de Molde s'est particulièrement distingué. Il s'agit de l'ailier Eirik Hestad, un gaucher positionné sur le flanc droit.

Auteur de 8 buts et 6 passes décisives, Hestad est très intelligent dans ses déplacements et sait se situer par rapport à ses partenaires et adversaires. Capable d'aller aussi bien dans le half space côté droit pour libérer l'aile à son latéral ou déborder sur le côté, doué pour se réaxer afin de venir jouer près de son numéro 9, il est assez insaisissable et difficile à lire. Bon dribbleur, ses changements de rythme son déroutants et sa conduite de balle, pied droit et pied gauche est un atout non négligeable. En plus de sa bonne frappe de balle, son jeu sans ballon est aussi à saluer, avec de nombreuses récupérations et interceptions avec des courses à haute intensité vers l'avant ou vers l'arrière.

Fouad Bachirou - Milieu - 28 ans - Malmö (Suède)

Il est le plus âgé de cette sélection avec ses 28 printemps. Passé par le centre de formation du PSG, Bachirou est un milieu tout terrain, capable de jouer devant la défense ou un cran plus haut. Il est un véritable point d'équilibre tactique de Malmö cette année, à la fois en championnat mais aussi en Europa League où le club suédois affrontera Chelsea lors des Seizièmes de finale. Ses performances dans cette aventure européenne ont d'ailleurs été remarquées et récompensées par Eurosport Suède de deux présences dans l'équipe-type de la semaine en phase de groupes.

Infatigable récupérateur, harceleur né, le milieu comorien est également capable de porter le ballon et avancer balle au pied, avant d'orienter le jeu. Doté d'une bonne technique, son jeu long est précis et sa vitesse d'exécution, couplée à ses solides appuis, lui permet de se sortir du pressing adverse. Il anticipe énormément ses adversaires et les trajectoires grâce à son sens du placement et à sa densité physique dans les duels. Toute proportion gardée, il a un profil ressemblant à Allan, la boule de muscles du Napoli. L'avoir sur le dos pendant 90 minutes peut ressembler à un vrai calvaire.

Fouad Bachirou (Malmo) en Ligue Europa 2018-2019
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0